Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Attelage
Attelage

Deux championnats du monde sont en point de mire

13 juillet 2016 13:28

Pour les meneurs, la saison 2016 bat son plein et les moments forts sont en vue. Cinq Suisses représenteront la Suisse au championnat du monde des attelages à un à Piber (AUT) alors que les attelages à quatre se battront pour les médailles au début de septembre à Breda.

Michaël Barbey Michaël Barbey

Après les concours nationaux à Berne et Frauenfeld, les attelages suisses à un et à deux chevaux étaient engagés à Topolcianky (SVK) au début juin. Les attelages à un cheval se sont particulièrement profilés avec une belle prestation et la double victoire de Michaël Barbey et de Leonhard Risch. Trois autres Suisses se sont classés parmi les dix premiers, ce qui a permis à la Suisse de remporter clairement le classement par équipe devant la Hongrie. Dans la catégorie à deux, Beat Schenk a été très convaincant avec sa deuxième place.

Le meneur à quatre Jérôme Voutaz a également attiré l’attention sur lui à l’étranger, en se classant deuxième à Drebkau en Allemagne face à des adversaires très forts et en remportant le marathon et le parcours de maniabilité. Au terme du concours, il lui manquait 0,13 points par rapport au vainqueur Chester Weber des USA.

Les meneurs de poneys ont démontré leur savoir-faire à Altenfelden en Autriche. Cédric Scherrer a clairement devancé la concurrence dans la catégorie à un poney alors que son frère Yannik faisait de même dans la catégorie à quatre. Et Bruno Widmer a également brillé avec une victoire souveraine chez les attelages à deux chevaux.

Concours international en Suisse

Au début de juin et pour la première fois depuis huit ans, un concours international d’attelage était organisé en Suisse. Cyril Maret a organisé un CAI2* à Signy, au bord du Lac Léman. Malheureusement, les meneurs étrangers ne furent pas nombreux à profiter de cette possibilité à cause des dispositions douanières. Cela prouve une fois de plus que la Suisse vit dans sa bulle à ce niveau. C’est dommage pour le sport sachant que les chances de comparaison diminuent sur le plan international et que les meneurs suisses doivent de ce fait se mesurer en premier lieu à leurs pairs.

Quoi qu’il en soit, ce concours a permis aux meneurs suisses de tirer un bilan sur leur situation actuelle sachant qu’ils ont eu la possibilité de se présenter devant des juges internationaux et qu’ils pouvaient se qualifier pour des concours 3*. Les participants ont utilisé avec succès cette possibilité dans toutes les catégories – quelquefois avec des doubles départs. Il ne tient désormais qu’à eux de consentir l’effort supplémentaire pour une participation à l’étranger afin de se mesurer aux meilleurs sur le plan international.

Championnats du monde

Au début du mois d’août, les attelages à un lutteront au Haras des Lipizzans à Piber (AUT) pour l’obtention des médailles individuelles et par équipe. La Suisse a sélectionné cinq meneurs épuisant ainsi son contingent. Les responsables espèrent pouvoir aligner leur équipe la plus forte sachant que lors des quatre derniers championnats, la Suisse avait à chaque fois remporté une médaille par équipe. Michaël Barbey, Leonhard Risch, Eric Renaud, Stefan Ulrich et Andrea Bieri représenteront les couleurs suisses. Et on sait qu’ils feront leur possible pour réitérer ce succès, ce qui ne sera certainement pas facile puisque chez les attelages à un le niveau augmente avec chaque championnat.

Il y a deux ans, l’Allemagne s’était imposée devant la France et la Suisse. Mais les Pays-Bas étaient tout près d’une médaille, et ni la Pologne ni l’équipe du pays hôte, à savoir l’Autriche, ne doivent être sous-estimées. Par ailleurs, les pays nordiques et les USA sont toujours prêts à faire de très bons résultats.

Le titre individuel avait été remporté par un Néerlandais devant deux Allemands, le meilleur Suisse étant Michaël Barbey, dixième. Désormais, son Kalao des Arreneys CH a fait de grands progrès et à Topolcianky, Barbey a prouvé qu’il peut être tout devant, surtout dans le marathon et le parcours de maniabilité. Leonhard Risch est également capable de se classer parmi les meilleurs avec son étalon des Franches-Montagnes Lasting CH. Enfin, Stefan Ulrich et Andrea Bieri sont deux meneurs de la relève qui feront leurs premières expériences en tant que participants à un championnat. Les meneurs effectuent leurs derniers préparatifs pour se rendre à Piper dans la meilleure forme possible.

Trois attelages à quatre ont été sélectionnés pour le concours d’attelage d’Aix-la-Chapelle. Le championnat du monde sera organisé au début de septembre à Breda (NED). Afin que ce championnat soit intéressant pour les spectateurs, chaque nation peut aligner six meneurs. La décision relative aux nombres de meneurs qui défendront les couleurs suisses tombera à la fin de juillet. Jérôme Voutaz et Werner Ulrich ont une bonne chance d’y participer sachant que pour Werner Ulrich, ce sera selon toute vraisemblance le dernier championnat international. La saison se terminera avec le championnat suisse à Berne la dernière semaine de septembre avec l’occasion pour les meneurs de faire un dernier bilan.

Année intermédiaire

Les regards se portent déjà sur l’année 2017 sachant que lors des années impaires, trois championnats sont au programme, soit le championnat d’Europe des attelages à quatre et les championnats du monde des poneys et des attelages à deux.

Les poneys sont sur la bonne voie puisque trois attelages à un, deux attelages à deux et un attelage à quatre ont réussi la première partie de la qualification. Les responsables espèrent pouvoir aligner une équipe complète l’an prochain à Minden (GER). Pour cela il faut encore qu’un attelage à deux et un attelage à quatre se qualifient sachant que les chances existent puisque d’autres attelages se sont proposés pour des concours à l’étranger.

Dans la catégorie des attelages à deux chevaux qui se disputeront les médailles en 2017 à Lipica (SLO), Beat Schenk et Bruno Widmer sont actuellement les meneurs ayant un niveau international. D’autres meneurs ont attiré l’attention avec de bonnes performances dans les diverses disciplines avec la chance de se rapprocher de l’élite mondiale lors du travail hivernal. Cependant, la base reste plutôt mince dans cette catégorie même si deux autres meneurs se sont qualifiés pour les concours 3*. On ne sait pas encore qui prendra part aux concours internationaux des attelages à quatre l’an prochain aux côtés de Jérôme Voutaz sachant que depuis sa blessure, Cyril Maret n’a encore disputé aucune compétition.

Les défis

Actuellement, cinq championnats internationaux de la discipline attelage sont au programme sur deux ans sans compter le CE des jeunes chevaux et de la jeunesse. Ceci représente un grand défi pour la direction de la discipline car il n’est pas simple de répondre aux attentes de tous, également du point de vue financier et ceci surtout depuis que le sponsor de longue date se soit retiré pour raisons personnelles.

La direction de la discipline met tout en œuvre pour créer un bon environnement pour les athlètes mais elle a besoin que tous les intéressés tirent à la même corde dans l’intérêt de tous.

Claudia A. Spitz

Photos: Claudia A. Spitz