Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Attelage
Attelage

Rapport annuel 2014 - Discipline Attelage: Attelages à un cheval ­couronnés de succès

15 mars 2015 07:00

Pour la troisième fois de suite, les attelages à un cheval ont remporté une médaille dans le classement par équipes lors des Championnats du Monde – cette fois-ci une médaille de bronze. En individuel, tous les quatre meneurs ont su convaincre avec leurs classements dans les premiers 20 sur près de 80 partants; ceci malgré l’absence de dernière minute d’un des chevaux d’élite. Le travail professionnel et ciblé de l’entraîneur Beat Schenk durant de longues années, tout comme l’encadrement des chevaux par le vétérinaire de discipline Marc Trump ont été payants. La situation dans le camp des attelages à un cheval est stable et ils resteront probablement les attelages qui connaîtront le plus de succès.

Les attelages à quatre chevaux ont eu moins de succès en Normandie. Seuls deux meneurs remplissaient les critères de sélection et après la chute de Werner Ulrich dans le terrain, l’équipe n’a pas pu être évaluée. Le retrait de Toni Stofer laisse un vide, même si, en plus de Werner Ulrich, nous avons deux meneurs ambitieux dans le cadre de la relève. Lors de la Coupe du Monde à Genève, Jérôme Voutaz a su convaincre avec une bonne troisième place et a enthousiasmé le public. Les majeurs problèmes des attelages à quatre sont les moyens financiers importants d’une part et le temps nécessaire pour les entraînements d’autre part. L’élite restera pour cela sûrement toujours aussi restreinte à l’avenir.

L’année 2014 était une année intermédiaire pour les attelages à 2 chevaux. Ils ont participé au Donau-Alpenpokal avec les attelages à 1 cheval et ont obtenu la troisième place au classement par équipe. Par contre, une fois de plus, peu d’attelages sont vraiment au top. Le jeune attelage de Beat Schenk a bien évolué, mais Lancelot Marx n’a pas pu atteindre ses buts et Bruno Widmer avait de nouveaux chevaux dans son attelage. Espérons qu’une équipe pourra être envoyée au Championnats du Monde en 2015. 

Dans les poneys, deux meneurs ont atteint les cadres avec de bonnes performances régulières et il semble toujours très probable, de pouvoir envoyer une équipe aux Championnats du Monde 2015.

Le Championnat Suisse 2014 à Zauggenried était varié et une belle fête du sport d’attelage en fin de saison. Je remercie le CO et tous les aides de leur grand engagement. Les prochains Championnats Suisses auront lieu à Frauenfeld en 2015 et Niederwil près d’Andelfingen en 2016. Nous sommes cependant à la recherche d’organisateurs à partir de 2017 et plus tard.

Brevet même pour les très jeunes

Le nombre d’épreuves et de départs au niveau national a légèrement diminué par rapport à 2013. Des épreuves complètes et épreuves complètes réduites n’ont été organisées que sur 4 places, puisque leur organisation demande énormément d’efforts et le risque financier est bien plus grand que lors d’une épreuve courte. Malgré le fait que la FEI a facilité l’organisation de tournois d’attelages internationaux, aucun CAI n’a pu être organisé en Suisse. Ceci, surtout en raison des frais supplémentaires de près de 10 000 CHF pour l’organisateur et les directives douanières qui démotivent les meneurs étrangers à prendre le départ chez nous.

Dans le domaine de la relève, il a été décidé d’organiser un brevet pour jeunes qui peut être fait à 14 ans déjà, mais sans mener dans la circulation routière. Ceci pour soutenir la promotion de la relève, chose qui devrait se faire à tous les niveaux.

Des formations pour tous les Officiels sont planifiées, surtout pour les Présidents de jury. Ils endossent une grande responsabilité et sont donc soutenus par des cours et des informations.

Règlement national ajusté

Puisque la FEI a adapté le Règlement d’attelage en 2014, le Règlement national a égale­ment dû être adapté. Peter Koradi, Chef Technique, en avait la responsabilité. Un défi majeur était le nouveau budget, que Roland Haslebacher, Chef Administration, a dû établir. Il a dû être adapté dans différents ressorts en raison du retrait du sponsor de la discipline.

La planification de la nouvelle saison demande également beaucoup de temps. Le Chef Sport Beat Schenk a réussi à la finaliser pour le forum de l’attelage. En raison de déplacements pour des tournois internationaux, la planification a connu quelques changements.

Ma première année en tant que Chef de la discipline était passionnante et très variée. Je remercie mes collègues du directoire pour la bonne collaboration et tous ceux qui se sont investis pour le sport d’attelage.

Pius Hollenstein, Chef Discipline Attelage