Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Weitere diziplin
Autres types de monte

Equitation western

L’équitation western correspond à la façon de travailler et de monter des cow-boys. Ceux-ci doivent rester des heures en selle, diriger les troupeaux et s’en occuper à cheval. Il existe plusieurs disciplines en équitation western, qui sont également disputées en compétition.

L’équitation western est originaire des Etats-Unis. Le quotidien des cow-boys consistait et consiste toujours à passer jusqu’à 16 heures en selle. Pour ce travail, ils ont besoin de chevaux endurants, avec des allures confortables.

Le cow-boy ou le cavalier qui monte en équitation western donne à son cheval des aides très fines et invisibles. Les chevaux sont en règle générale formés de telle sorte, qu’ils réagissent à la moindre pression ou changement du poids du cavalier. Ils suivent l’indication donnée par le cavalier jusqu’à ce que celui-ci demande quelque chose de nouveau. En monte classique au contraire, le cavalier agit de manière continue sur le cheval aussi après un changement d’allure, par exemple. En équitation western, on monte à une main, car le cow-boy doit avoir sa deuxième main libre pour le lasso.

N’importe quelle race de cheval peut être mise à l’équitation western. Dans les compétitions de haut niveau, on trouve des chevaux spécialement sélectionnés pour les exigences particulières de cette discipline. Ce sont par exemple les quarter horses, les paint horses et les appaloosas. Chez ces races, on privilégie un modèle jusqu’à 160 cm au garrot, s’inscrivant dans un carré. Cette morphologie médioligne est obtenue grâce au rein long et à la grande épaule du cheval western, avec un dos plutôt court.

Reining – la discipline reine de la monte western

Une des disciplines de la monte western est le reining. Le reining est considéré comme la discipline reine de la monte western. Depuis 2002, elle fait partie des disciplines officielles de la Fédération Equestre Internationale FEI. Les origines du reining (de l’anglais «rein» = rênes) se retrouvent dans le mode de travail américain.

Les manœuvres requises pour ce travail ont été développées pour devenir des programmes à part entière en référence au dressage classique. Les programmes (nommés «patterns») d’une épreuve de reining sont montés au galop et comportent des sliding-stops, des spins ou des rollbacks spectaculaires. On exige un contrôle exact du cheval avec des rênes longues conduites en principe d’une main et des aides minimales et invisibles.

Vidéo (allemand)