Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Concours Complet
Concours Complet

Le coach national Rüdiger Rau au forum CC à Berne: «Peut-être étions-nous trop confiants»

16 décembre 2014 11:10

Dans la discipline Concours Complet, de nouveaux programmes de dressage CC entreront en vigueur à partir du 1er janvier 2015. Trois cavalières-test les ont présentés pour la première fois au public le 22 novembre. Après la présentation, les cavaliers suisses de complet se sont réunis à Berne pour le Forum CC. Là, le coach national Rüdiger Rau s’est exprimé ouvertement sur la saison passée et a expliqué quelques idées pour le futur. Et Felix Vogg a de nouveau remporté le titre de champion suisse élite. 

Robin Godel avec My Girl IV au CM Juniors 2014 à Bishop Burton (GBR). Robin Godel avec My Girl IV au CM Juniors 2014 à Bishop Burton (GBR).

La discipline Concours Complet a tenu son forum après la fin de la saison, comme le veut la tradition. Le directoire CC a informé les personnes présentes sur les nouveautés et les projets, a honoré les cavaliers les plus performants et a passé en revue l’année suisse du concours complet.

Le coach national Rüdiger Rau a partagé quelques réflexions sur sa première année de mandat. Sa première tâche au début de l’année a été de rendre visite aux cavaliers à domicile. Il a observé tous les membres du cadre à la maison, dans leur environnement personnel, et a fait connaissance avec les entraîneurs privés, les possibilités d’entraînement, les propriétaires de chevaux, tout comme le degré de formation des chevaux et des cavaliers. 

Une première moitié de saison remarquable

Au CIC de Frauenfeld, Rau a pu une première fois travailler avec les cavaliers dans les conditions d’une compétition. Après Radolfzell, où il n’a pu qu’observer les cavaliers en tant que constructeur du parcours de cross, les choses sérieuses ont déjà commencé à Marbach. «Là, nous voulions nous classer dans la première moitié en vue des JEM, ce que la majorité des couples a réussi. Et en mai à Saumur (FRA), sept des dix paires suisses ont obtenus un sans-fautes aux obstacles dans le cross. Un super résultat!» Ensuite, l’équipe suisse de CC s’est à son avis un peu endormie. «Peut-être étions-nous trop confiants, comme nous avions qualifié sept paires pour les JEM. Sans aucun doute un succès énorme, mais un travail de suivi conséquent a peut-être manqué », a-t-il résumé la première moitié de la saison.  

L’équipe a ensuite pris part au championnat du monde. «Une participation est naturellement belle. Mais une équitation soignée lors du dressage, ainsi que terminer son parcours de cross sont réellement impératifs. On doit réfléchir s’il était juste de sélectionner six cavaliers ou si seulement trois ou quatre auraient dû y participer? Naturellement, des équipes d’autres nations ont également éclaté et les conditions étaient pas idéales. Cependant, des lacunes ont été remarquées, que certains cavaliers et chevaux avaient déjà tout au long de l’année et également les années précédentes.»

Plus d’épreuves au style

Rau a accompagné une équipe junior complète au championnat de la relève à Bishop Burton (GBR). «On a pu une fois de plus constater ce qui peut être atteint avec peu de séances d’entraînement. Cela doit être un indice supplémentaire pour engager un tournant», a été sa conclusion du voyage en Angleterre. «Au début de mon activité, j’ai dit que j’aimerais pouvoir agir de manière durable. Mettre sur pied un système, duquel nous pourrions profiter dans toutes les classes d’âge dans quelques années, élaborer un modèle du futur structuré. Le concept pourrait s’intituler ‹Eventing 2025 – Qu’est-ce donc?›.»

Le coach national a posé la question à l’assemblée: Est-ce que notre système de concours complet est encore d’actualité? «Une bonne équitation pour le concours complet passe par une bonne formation de base du cheval et du cavalier. Je suis d’avis que nous avons ici des solutions. Essayons donc de proposer des épreuves pour des jeunes chevaux. Dans les épreuves de cross et de saut,  d’accorder plus d’importance au style, et ne pas monter contre la montre. Généralement, une belle équitation est également une bonne équitation», a-t-il expliqué. «Avec mes idées, je ne veux pas blesser les responsables, qui se sont investis jusqu’à présent dans le domaine de la formation, mais seule­ment aider à nous améliorer sur le long terme.»

Des entraînements réguliers pour les cavaliers du cadre sur des terrains différents font également partie d’un tel concept. Les cavaliers, qui montent d’ordinaire au niveau deux étoiles, doivent également être intégrés aux formations proposées. «Nous devons essayer d’attirer plus de cavaliers en Concours Complet, afin qu’on puisse peut-être une fois en tirer pleinement profit. Nous devons principalement prêter attention à plus de professionnalité, si nous voulons nous rapprocher du sport d’élite international. En 2015, plus de jours d’entraînement pour le cadre doivent être proposés pour toutes les classes d’âge.»

De nouveaux programmes de dressage

Les nouveaux programmes de dressage CC ont été présentés avant le forum aux personnes intéressées au RPZ Lindenhof à Obergerlafingen. La commission de dressage CC, convoquée au printemps, composée de Geneviève Pfister, Beatrice Meier, Lise Johner, Estelle Vissuzaine et Esther Andres, a élaboré six nouveaux programmes nationaux de dressage CC sous la direction du chef technique Marius Marro. Dans ce but, des programmes d’autres nations de CC ont été pris en compte et ont tous été composés de telle sorte, qu’ils puissent être montés sur les deux dimensions de carrés.

A partir du 1er janvier 2015, deux programmes sont à disposition de chacune des catégories B1 à B3, alors que les programmes A, qui sont prévus pour la première moitié de la saison, sont un peu plus simples et plus courts. Les programmes B devront être montés plus tard dans la saison et aux championnats nationaux. Les programmes de la catégorie B1 sont conçu pour des jeunes chevaux et simplifiés avec des transitions fluides et sans pas allongé ou volte de dix mètres. Tous les programmes doivent être retravaillés tous les trois à quatre ans. 

Lausanne 2015 – Rio 2016

Grâce au soutien de la ville de Lausanne, une compétition internationale deux étoiles se déroulera en Suisse en 2015. Un parcours de cross totalement nouveau sera construit de l’autre côté de la route, à l’opposé des installations du Chalet-à-Gobet. Lise Johner a donné des informations sur la compétition qui se tiendra du 4 au 6 septembre, dans laquelle le championnat de Suisse élite 2015 sera intégré.

Evelyne Niklaus a présenté les plusieurs voies envisageables à propos des places de quota après Rio. Au championnat d’Europe 2015, deux places d’équipe seront encore attribuées, les cavaliers individuels devront ensuite essayer d’assurer des places pour la Suisse. 
Pour terminer, le Dr méd. vét. Stéphane Montavon présenta un exposé sur le thème «Le sol comme facteur de risque pour les chevaux – Réflexions pour le concours complet».

Tamara Acklin