Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Dressage
Dressage

Le monde du dressage suisse en plein essor: Petit à petit, l’oiseau fait son nid

20 juillet 2015 10:56

La relève a montré l’exemple en obtenant de très bon résultats lors des championnats d’Europe à Vidauban en France. Les cavalières de dressage ont obtenu deux 6es rangs dans l’épreuve par équipe des juniors et des jeunes cavaliers et même une médaille d’or dans la catégorie children. L’élite aussi arrive à s’approcher de plus en plus de la pointe internationale. Et ce n’est pas dû au hasard: la promotion continue de la relève et de l’élite porte ses premiers fruits.

«Je suis très content des résultats de la relève de dressage. C’est la meilleure publicité pour notre discipline et nous encourage et nous motive pour la suite», s’enthousiasme le nouveau chef de la discipline dressage de la Fédération Suisse des Sports Equestres Martin Wyss. Ces résultats seraient dus à un contrat de promotion qui rend possible des entraînements extraordinaires et d’avantage de soutien, à Heidi Bemelmans, la cheffe d’équipe de la relève, qui a investi beaucoup d’expérience, de compétence et de passion, ainsi qu’à des sportives et sportifs équestres ayant soif de réussite.

Aussi en ce qui concerne l’élite, le chef de la discipline est très confiant: «Nous nous trouvons actuellement dans une très bonne situation initiale pour faire partie des sept meilleures équipes de la planète au cours des cinq prochaines années.»

Prêts pour les championnats d’Europe à ­Aix-la-Chapelle
Le prochain grand événement est bientôt là. Il s’agit des championnats d’Europe d’Aix-la-Chapelle (GER) du 11 au 23 août 2015. Environ un mois avant, la commission de sélection choisira les cavalières et cavaliers suisses qui pourront se mesurer là-bas aux meilleurs cavaliers de dressage et leurs chevaux. Déjà maintenant il y a plus de cavalières ayant rempli les conditions de qualification qu’il n’y a de places de départ. «C’est un fait réjouissant», pense Wyss. Le niveau de performance serait plus haut quand il y a une certaine concurrence et que les cavalières et cavaliers doivent s’imposer devant leurs collègues. Wyss estime qu’à l’heure actuelle la position initiale de l’équipe de dressage suisse pour les championnats à Aix-la-Chapelle est très bonne. 

Depuis peu, le directoire dressage est aussi à nouveau au complet. L’ancien chef sport Martin Wyss en a repris les commandes, ce qui le réjouit: «Avec ce directoire, nous pouvons soutenir notre élite à atteindre les sept meilleurs au niveau international.» Pour lui, il était clair qu’il reprendrait cette fonction si un directoire unifié se créait.

Expérience sportive et professionnalisme 
Avec Nicola Heyser Burger en tant que cheffe sport, un visage connu dans le monde du dressage a fait son apparition au sein du directoire. L’Allemande d’origine qui vit en Suisse depuis longtemps et qui a suivi une formation d’écuyère et d’entraîneuse à haut niveau est la personne idéale pour ce poste. «Elle apporte une grande expérience sportive et dispose du savoir théorique nécessaire grâce à sa formation complémentaire dans le domaine du sport d’élite à Magglingen. Elle connaît les méthodes utilisées avec succès dans d’autres sports et peut donc soutenir nos cadres ainsi que leur environnement professionnel de manière optimale», explique le chef de la discipline. 

Sur place lors des compétitions, les cavalières de dressage suisse seront également encadrées par une nouvelle personne: Geneviève Pfister. Elle est la nouvelle cheffe d’équipe de l’élite. Grâce à son activité de juge jusqu’au plus haut niveau international, la Romande s’est créée un vaste réseau de relations, ce qui est aussi très important, explique Wyss. Ainsi, l’on apprend de source compétente ce qui est décisif au plus haut niveau. Le passage de la cheffe d’équipe ad interim, Evelyne Niklaus, à Geneviève Pfister s’est fait de manière fluide. Toutes deux étaient dernièrement au CDIO à Hagen pour encadrer ensemble les cavalières suisses.

Le directoire dressage de la FSSE est donc à nouveau au complet, mais ce n’est pas tout. D’après Martin Wyss, le directoire collabore de manière efficace et orientée vers un même but. Bien sûr, il y a parmi eux de forts caractères, mais c’est une bonne chose. Il s’agit de communiquer, de s’écouter et d’essayer de comprendre les arguments des autres afin de trouver finalement un consensus avec l’effet espéré. «Ce sont exactement ces forces très différentes qui font avancer notre sport», Martin Wyss en est persuadé.

Nicole Basieux

Le Directoire Dressage

  • Chef de la discipline: Martin Wyss
  • Cheffe sport: Nicola Heyser Burger
  • Cheffe technique: Steffy Kuriger
  • Cheffe de l’administration: Cordula Niklaus
  • Vétérinaire de la discipline: Marco Hermann

Sélection CE Aix-la-­Chapelle

  • Anna-Mengia Aerne-Caliezi, Hombrechtikon ZH, avec Raffaelo va bene
  • Caroline Häcki, Obfelden ZH, avec Rigoletto Royal CH
  • Marcela Krinke Susmelj, Ebikon LU, avec Smeyers Molberg
  • Birgit Wientzek Pläge, Balm b. Günsberg SO, avec For Compliment