Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Dressage
Dressage

Promotion de la relève de dressage – Bonnes bases et premiers succès

16 décembre 2014 09:14

Depuis fin juillet 2013, l’UBS SA soutient la relève suisse de dressage, toutes catégories confondues. Les jeunes cavaliers en ont profité pour améliorer leurs performances. Heidi Bemelmans, responsable de la relève, offre la possibilité aux jeunes de développer leurs talents de manière ciblée dans divers cours de promotion.

Carl-Lennart Korsch Carl-Lennart Korsch

Les résultats de 2014 sont convaincants: au Championnat d’Europe Poneys en Irlande, une 6e place en équipe et deux cavalières qualifiées pour la grande finale, où Naomi Winnewisser se classa au 9e rang avec plus de 73 %. Les Jeunes Cavaliers se trouvaient eux-aussi au départ avec une équipe et terminèrent au 7e rang dans le classement final.

Par ailleurs, il y eut aussi de bons résultats lors de concours internationaux dans toutes les catégories de la relève: Naomi Winnewisser remporta la Kür Poney à Babenhausen (GER) et Estelle Wettstein signa plusieurs victoires internationales chez les Jeunes Cavaliers. Les U25+ se montrèrent convaincants eux-aussi: à Babenhausen, Simona Aeber­hard remporta le Grand Prix U25 et la Kür. En tant que première cavalière suisse de l’histoire, elle eut également la possibilité de participer au Tour U25 au CDIO d’Aix-la-Chapelle.

Une offre très diversifiée

Le contrat de promotion, conclu avec l’UBS au cours de l’année 2013, se déploya pleinement en 2014. Le programme prévoyait ainsi huit formations et deux concours de sélection. Le premier point fort, qui avait fait la une dans la presse spécialisée, était le week-end avec la cavalière d’élite allemande Helen Langehanenberg. Une semaine plus tard seulement, un groupe travaillait avec l’entraîneur de l’équipe d’Allemagne Hans Güter Scholten et en février s’ensuivit un cours avec la juge internationale Katrina Wüst.

Ainsi, les membres du cadre étaient prêts pour la première sélection lors du concours de dressage de Berne, où diverses épreuves de promotion, notées par des juges internationaux, étaient proposées afin de permettre aux participants de dresser un premier bilan personnel. De plus, tous les programmes furent filmés afin de servir de base pour l’entrainement suivant avec le coach national allemand Oliver Oelrich à Deitingen. Celui-ci prit le temps d’analyser les vidéos de chaque participant et travailla les difficultés individuellement avec chacun. Le week-end fut couronné d’une soirée raclette qui permit à toute l’équipe de se rapprocher. La préparation de la saison s’acheva avec le deuxième concours de sélection à Bättwil. La saison de concours pouvait commencer.

Un nouveau Championnat Suisse

Le Championnat Suisse était, à côté du Championnat d’Europe, un des points forts de la saison. Bien que la lutte pour les médailles fut dure, l’ambiance autour du carré resta conviviale. Il était très intéressant d’observer que les jeunes cavaliers n’avaient pas peur de prendre des risques: même après une partie du concours moins bien réussie, ils ne baissaient pas les bras mais réagissaient.

Pour la première fois, un Championnat U25 était organisé. Neuf cavalières ne laissèrent pas passer cette occasion et réalisèrent de belles prestations. Dans le monde du dressage, où le passage des Jeunes Cavaliers à l’Élite est particulièrement difficile, la catégorie U25 permet aux cavaliers de la relève de continuer leur développement et de se rapprocher peu à peu du sport de haut niveau sans perdre le plaisir. Malheureusement, il n’existe pas (encore) de championnats dans cette catégorie. La FEI n’a pas encore pris de décision à ce sujet, bien que les responsables de relève de la plupart des nations sont favorables à un tel projet. Néanmoins, un Championnat d’Europe Children est au programme pour 2015.

Continuité et progrès

Pour l’instant, le contrat avec l’UBS a été conclu pour trois ans avec une possibilité de prolongation. Le travail peut donc continuer en 2015, mais les enjeux ne sont pas moindres pour la responsable de relève Heidi Bemelmans: en novembre eut lieu une première sélection pour les Children et le cadre Poney se trouve devant une profonde mutation car trois cavalières du Championnat d’Europe passeront dans la catégorie Junior l’année prochaine, en raison de leur âge. Naomi Winnewisser s’est déjà établie dans cette catégorie et a confirmé sa place avec le titre national 2014.

Les énormes progrès des Juniors en 2014 permettent d’envisager l’envoi d’une équipe aux Européens de 2015. Les Jeunes Cavaliers et les U25 se trouvent eux-aussi dans une bonne position: ils devraient pouvoir renouer avec leurs résultats de 2014. Maintenant que les cadres ont été restructurés d’après les dernières performances commence déjà le travail pour la prochaine saison. Sur le plan international, celle-ci débutera début mars avec le concours de Vidauban, en France. C’est aussi la-bas que prendra place le Championnat d’Europe des trois catégories de relève, Children/J/YR. En janvier recommenceront déjà les cours de formation dans la même voie que ceux de 2014.

Claudia A. Spitz

Entretien: Heidi Bemelmans – la cheffe de file

La responsable de la relève Heidi Bemelmans travaille avec le cadre suisse Poney depuis 2009 et depuis 2013 aussi avec les autres catégories de relève.

«Bulletin»: Comment a évolué la relève de dressage depuis 2009?
Heidi Bemelmans: Les cavaliers ont fait de grands progrès et nous avons réussi à atteindre le niveau international avec les poneys. Nos jeunes cavaliers ont obtenu de bons résultats dans toutes les catégories, aussi à l’étranger, et se sont faits une place sur le plan international.

Comment votre travail a-t-il changé avec le soutien des sponsors?
Le soutien précieux et très généreux des sponsors nous a permis d’augmenter l’offre de formations supplémentaires de manière significative et de faire appel à des spécialistes de renommée internationale. Grâce à l’augmentation de niveau qui s’ensuit, nous avons l’occasion de participer à plus de concours à l’étranger et les cavaliers peuvent se présenter à des juges internationaux et acquérir de l’expérience.

Quels furent vos points forts de 2014?
Les résultats au Championnat d’Europe et aux concours internationaux tout comme le premier Championnat Suisse U25+. L’obtention d’une place de départ au Tour U25 à Aix-la-Chapelle m’a aussi réjouie. Le travail avec des spécialistes internationaux lors des journées de formation était également très intéressant et nous a confirmé l’évolution positive de nos cavaliers.

Quels sont les objectifs pour 2015?
Évidemment, nous souhaitons renouer avec les résultats de 2014 et continuer à faire des progrès, ce qui ne sera pas facile surtout chez les poneys après le changement de génération. Si nous pouvions envoyer une équipe de chaque catégorie aux divers championnats, ce serait génial.

Les cours de formation seront poursuivis. Je suis persuadée que les cavaliers pourront en profiter et mettre en pratique les compétences acquises. Mon but est toujours de faire progresser, mais aussi d’exiger. Je suis en train d’établir un programme annuel détaillé pour toutes les catégories de promotion contenant les cours de formation et un plan de compétition avec les CDI et les CDIO. Je fais en sorte que les jeunes cavaliers montent ensemble aux concours autant que possible afin de renforcer l’esprit d’équipe. En tant que responsable de la relève et entraîneuse, je veille aussi à être à jour en ce qui concerne les règlements et les critères internationaux actuels.

Qu’attendez-vous des cavaliers de cadre l’année prochaine?
Ils doivent connaître leurs objectifs et travailler en vue de les atteindre. Ils devraient être forts mentalement et se concentrer sur la performance car les exigences internationales sont très hautes et augmentent chaque année. Lors des compétitions, j’observe les cavaliers suisses de manière globale. En ce qui concerne les championnats, ce ne sont pas que les performances sportives qui comptent pour moi, mais aussi la capacité d’intégration de chacun.

Claudia A. Spitz