Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Cheval+

A travers champs ou en chapeau de cowboy pour obtenir les nouveaux brevets dès 2020

17 décembre 2019 08:00

A partir du 1er janvier 2020, l’offre de formation pour cavaliers sera étoffée par la FSSE avec le nouveau brevet «Monter dans l’espace public». Le brevet «Western», récemment révisé, pourra également être passé dès l’an prochain.

S’exercer à grimper des pentes plus raides fait également partie de la formation du brevet «Monter dans l’espace public». (Photo: OrTra Métiers liés au cheval) S’exercer à grimper des pentes plus raides fait également partie de la formation du brevet «Monter dans l’espace public». (Photo: OrTra Métiers liés au cheval)

L’équitation western s’est faite sa place dans la scène hippique suisse il y a bien longtemps et voit le nombre de ses adeptes croître d’année en année. Ce style d’équitation en «selle de cowboy» fascine les cavaliers avec son apparence facile mais nécessite une formation équestre solide. Il en va de même pour la balade à cheval à travers les champs et les bois, sur la route et dans les zones habitées - donc l’équitation dans l’espace public - qui n’est pas qu’une promenade décontractée mais exige de bonnes connaissances équestres, connaissances qui pourront bientôt être acquises dans un brevet nouvellement élaboré.

 

Collaboration pour l’équitation de loisir

Le brevet «Monter dans l’espace public» a été créé afin de donner la possibilité aux cavalières et aux cavaliers qui aiment profiter de la nature à cheval et qui ne souhaitent pas se spécialiser dans une discipline FEI d’effectuer tout de même une formation officielle. Ce nouveau brevet est le fruit d’une collaboration entre les associations membres de la FSSE et l’Association Suisse d’Equitation de Loisir (ASEL). L’idée directrice de ce brevet est le fait que l’équitation suscite de plus en plus souvent l’intérêt du grand public et que les cavalières et les cavaliers qui se déplacent souvent dans l’espace public portent donc une responsabilité particulière. Dans le brevet «Monter dans l’espace public », une grande attention est portée à l’aspect de la sécurité, comme par exemple en ce qui concerne l’éclairage des cavaliers et des chevaux, mais aussi le comportement dans un groupe de cavaliers. Dans l’espace public, la maîtrise du rythme des allures joue un rôle central. Ainsi, il est important pour le bien-être des chevaux que les cavaliers et les cavalières développent le sens de la vitesse et soient capables d’adapter celle-ci en fonction des conditions existantes. C’est pourquoi des exercices de cadence au trot et au galop avec un cavalier de tête changeant sont évalués dans la partie pratique de l’examen. Des mesures de création de confiance sont également exercés et contrôlés à l’examen.

Jörg Wermelinger, membre du Comité directeur de la Fédération équestre de la Suisse du Nord-Ouest (Pferdesportverband Nordwest PNW) et ancien membre de la Commission formation de base de la FSSE, était grandement impliqué dans l’élaboration de ce nouveau brevet. L’utilité de ce dernier dans le monde hippique d’aujourd’hui est une évidence pour lui: «Quand on prend des leçons d’équitation, on apprend à monter dans un manège ou sur une carrière, et c’est ce qui est examiné lors de la formation équestre de base. D’autres capacités sont cependant nécessaires lorsqu’il est question de monter dans la nature, dans le trafic routier ou dans les zones habitées, capacités que nous voulons transmettre avec ce brevet.» Ainsi, l’armée suisse a également déjà manifesté son intérêt pour ce nouveau brevet qui servira dans le cadre de la formation des soldats montés.

Die korrekte Ausrüstung von Pferd und Reiter beim Brevet «Western». Foto: Luxcompany L'équipement correct du cheval et du cavalire lors du brevet «Western». Photo: Luxcompany

De nouveaux «patterns» dans le brevet «Western»

Viviane Nägeli est responsable de formation au sein de la Swiss Western Riding Association (SWRA) et membre de la Commission formation de base (COFB) de la FSSE. Conjointement avec Nicole Schmid, ancien membre de la COFB, elle était étroitement impliquée dans la révision du brevet «Western». Alors que les nouvelles versions des brevets de Dressage et de Saut avaient pour but d’élever le niveau d’équitation chez les cavaliers voulant débuter les concours, cet aspect était moins central pour les cavaliers western, selon Viviane Nägeli: «Le brevet Western était déjà relativement exigeant auparavant, nous n’avions donc jamais l’impression que les cavaliers débutant les concours n’étaient pas à la hauteur des exigences dans notre discipline.»

Les programmes d’examen, appelés «patterns», ont néanmoins également été révisés et le niveau de difficulté légèrement augmenté. Franchir des barres au trot, ouvrir et passer un portail, traverser un pont, reculer entre deux perches ou les passer en déplacement latéral, faire des demi-tours sur l’arrière-main et effectuer des reprises au pas, au trot ou au galop font notamment partie des exercices resp. des manoeuvres que les candidates et les candidats doivent être en mesure d’exécuter. Pour ce faire, les candidats du brevet se trouvent seuls dans la carrière. En plus des examens théorique et monté, les candidats sont également évalués pendant la présentation au trot à la main.

Illustration de l’assiette correcte dans le support du cours du brevet «Western» (Image: FSSE / Mathias Haab) Illustration de l’assiette correcte dans le support du cours du brevet «Western» (Image: FSSE / Mathias Haab)

La formation équestre de base comme point de départ

Comme pour tous les brevets, l’obtention du diplôme de la formation équestre de base Equitation est la condition préalable pour passer ces deux examens. En plus de l’examen pratique, les deux brevets contiennent également une partie théorique qui doit être préparée individuellement avant l’examen au moyen d’un outil d’apprentissage en ligne. L’enseignement théorique traite non seulement les lois importantes et les règlements spécifiques à la discipline en question, comme par exemple le fait qu’en équitation western, différents règlements de compétition peuvent s’appliquer en fonction de l’organisateur, mais aussi les questions d’équipement. Ainsi, le port d’éperons est autorisé et l’utilisation d’une cravache interdite pour le brevet «Western», tandis que l’inverse s’applique pour la formation équestre de base.

Toute association équestre a le droit d’organiser des cours de brevet, les entraîneurs n’ont pas besoin d’avoir suivi une formation particulière. Les examens sont ensuite jugés par des experts de la FSSE formés dans tous les styles d’équitation et pouvant évaluer les brevets de toutes les disciplines.

Illustration du paquetage et du matériel de randonnée dans le support du cours du brevet «Monter dans l’espace public» (Image: FSSE / Mathias Haab) Illustration du paquetage et du matériel de randonnée dans le support du cours du brevet «Monter dans l’espace public» (Image: FSSE / Mathias Haab)

Le brevet pour débuter en compétition - maintenant ou plus tard

A côté de l’aspect formateur, l’idée de base du brevet est de faciliter l’entrée dans le sport de compétition aux cavaliers débutants. Pour le brevet «Western», ce but est clairement souligné. Mais même le brevet «Monter dans l’espace public» offre des possibilités et des idées concrètes permettant d’envisager un lien avec la compétition à l’avenir. Ainsi, il est actuellement évalué si ce brevet pourrait être utilisé pour l’Endurance, discipline dans laquelle il n’existe qu’une licence pour l’instant, ou le TREC (Technique de Randonnée Equestre de Compétition) comme étape dans la formation équestre et comme condition préalable obligatoire pour prendre le départ en compétition.

Selon Jörg Wermelinger, il serait souhaitable que dans une idée de respect pour le bien-être du cheval et de la perception positive des sports équestres, le brevet «Monter dans l’espace public» soit également introduit comme condition préalable pour la participation à des concours de gymkhana ou des rallyes, deux disciplines qui ne sont pas soumises au Règlement général de la FSSE.

Cornelia Heimgartner

Vous trouverez toutes les dates des examens de brevet sous le lien suivant. La liste est mise à jour en permanence.
www.info.fnch.ch > Formation

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.