Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Cheval+

Championnats d’Europe à Göteborg (SWE): Grandiose fête des sports équestres au cœur d’une métropole suédoise

21 août 2017 11:26

Du 21 au 27 août, les meilleurs cavaliers, cavalières et atteleurs vont se mesurer aux Championnats d’Europe de Göteborg en Suède. Le site d’accueil offre les meilleures conditions aux spectateurs passionnés de chevaux et promet des moments émotionnels. La Suisse se rend sur place avec une délégation très prometteuse. 

Les Championnats d’Europe des disciplines Dressage, Saut, Attelage et Para-Equestrian Dressage vont se dérouler au cœur d’une ville comptant un peu plus d’un demi-million d’habitants. A Göteborg, tous les stades ainsi que le parc public «Slottsskogen City Park» sont facilement accessibles à pied. Les disciplines dressage et saut seront organisées dans le grand stade Ullevi, qui offre de la place à près de 27 000 spectateurs.

Le Para-Dressage, les épreuves de dressage et de maniabilité d’attelage ainsi que le départ du marathon auront lieu dans l’arène Heden, où se trouve également le village des athlètes avec ses nombreux stands et commerces. Des spectacles, expositions et diverses activités pour toute la famille seront également proposés. Le marathon des attelages à quatre promet d’être l’un des points forts de la manifestation puisqu’il traversera toute la ville pour terminer au Slottsskogen City Park.

Les équipes suisses se rendront sur place avec une délégation considérable et les meilleurs cavaliers et atteleurs suisses donneront le meilleur d’eux-mêmes. Bon nombre de propriétaires de chevaux, sans qui la constitution de délégations pour de tels grands événements ne serait pas possible, seront également de la partie. 

Site officiel des championnats d’Europe de Göteborg: http://gothenburg2017.com/en/

Nicole Basieux

Dressage: Objectifs pour les Championnats d’Europe de Göteborg 2017

Geneviève Pfister Geneviève Pfister

Cheffe d’équipe Geneviève Pfister, quels sont les objectifs pour ces Championnats d’Europe? 
L’équipe suisse se rend sur place avec une équipe relativement inexpérimentée qui a cependant des perspectives très prometteuses. En ce qui concerne les résultats espérés, l’on ne peut rien dire de concret. Les concurrents du milieu de tableau sont très bons et se trouvent au coude-à-coude. Avec des pourcentages très rapprochés, le classement peut être très inattendu.

Que pouvons-nous attendre de chaque paire cavalière-­cheval? 
Avec Marcela Krinke Susmelj et Molberg, se trouvant actuellement au 29e rang mondial et ayant déjà obtenu de bons classements lors de Championnats d’Europe et du monde ainsi qu’aux Jeux olympiques, une paire très expérimentée prendra le départ pour la Suisse en tant que leaders de l’équipe. Marcela est également sextuple championne de Suisse. 
Antonella Joannou est la nouvelle arrivée de l’équipe, c’est son premier départ à un championnat international. Avec Dandy de la Roche CMF CH, elle a acquis beaucoup d’expérience au niveau 4*, a à nouveau terminé deuxième au Championnat suisse cette année et a déjà participé avec succès à des épreuves Coupe du monde. Charlotte «Tiggy» Lenherr avec Darko of de Niro ZS CH est entrée dernièrement dans le cadre Elite, après une phase préparatoire dans le cadre Perspective. Elle fait également ses débuts en Championnat d’Europe, mais a déjà obtenu de solides résultats au niveau international. Anna-Mengia Aerne-Caliezi, double championne suisse, avait déjà participé aux Championnats d’Europe d’Aix-la-Chapelle en 2015 et fait son retour en compétition avec Raffaelo. L’on peut attendre son résultat avec impatience. 

Quels sont les plus gros défis à vos yeux? 
Les chevaux de dressage sont moins habitués à de tels voyages sur plusieurs jours que les chevaux de saut par exemple. L’ambiance dans le grand stade sera également inhabituelle pour les paires cavalier-cheval.

De quoi vous réjouissez-vous particulièrement en vue de cette grande manifestation au sein de la ville suédoise de Göteborg? 
Je me réjouis du fait que plusieurs disciplines organisent leurs Championnats d’Europe au même endroit et que nous puissions faire le voyage avec une équipe complète. Le fait que de nouvelles cavalières aient réussi à faire le pas pour intégrer l’équipe me fait également très plaisir.

Saut: Objectifs pour les championnats d’Europe de Göteborg 2017

Andy Kistler Andy Kistler

Chef d’équipe Andy Kistler, quels sont les objectifs pour ces championnats d’Europe? 
Nous voulons rentrer avec une médaille des championnats d’Europe de Göteborg.

Que pouvons-nous attendre de chaque paire cavalier-cheval? 
Steve Guerdat et Bianca sont au meilleur de leur forme et ont déjà obtenu des résultats fantastiques cette année. Martin Fuchs et Clooney avaient déjà le grand triomphe à portée de main. Romain Duguet et Twentytwo des Biches se préparent méticuleusement à ce championnat. Nadja Peter Steiner et Saura de Fondcombe ont déjà fait la démonstration de leurs progrès à plusieurs reprises cette année. Et Janika Sprunger avec Aris CMS, qui ont rejoint l’équipe à la dernière minute, ont également beaucoup d’expérience dans ce genre de championnat.

Quels sont les plus gros défis à vos yeux? 
Nous devons rester sur une bonne lancée sur tous les jours de la compétition. La concurrence veut également se placer à la tête du classement et certaines équipes sont au meilleur de leur forme cette année. Mais nous avons nous aussi obtenu de très bons résultats cette saison. A présent, nous allons tout faire pour que tout fonctionne lors des championnats d’Europe.

De quoi vous réjouissez-vous particulièrement en vue de cette grande manifestation au sein de la ville suédoise Göteborg?
De l’enthousiasme des spectateurs suédois; de l’organisation impeccable dont nous avons déjà pu profiter à la finale Coupe du monde; des bonnes infrastructures et, évidemment, de passer une bonne semaine couronnée de résultats avec notre équipe suisse.

Attelage: Objectifs pour les championnats d’Europe de Göteborg 2017

Micaël  Klopfenstein Micaël Klopfenstein

Chef d’équipe Micaël Klopfenstein, quels sont les objectifs pour ces championnats d’Europe? 
Nous nous sommes fixés l’objectif d’atteindre le top 10 en individuel et le top 5 par équipe. Le top 5 par équipe serait vraiment fantastique, mais peu réaliste au vu de la situation actuelle: Avec l’absence de Werner Ulrich, l’un de nos atteleurs les plus chevronnés, la Suisse n’aura pas de résultat à biffer puisqu’elle ne se présente qu’avec deux attelages à quatre. 

Que pouvons-nous attendre de chaque atteleur et de ses chevaux? 
Jérôme Voutaz a montré de belles performances en marathon ainsi qu’en maniabilité avec ses juments Franches-Montagnes. Les points forts de Martin Wagner sont le dressage et la maniabilité. 

Quels sont les plus gros défis à vos yeux? 
Tout d’abord, le voyage relativement tard et long sera un défi pour toutes les personnes concernées. Pour des raisons logistiques, les infrastructures ne sont à disposition des atteleurs qu’à partir du mercredi matin. Un autre challenge pour l’équipe suisse est qu’elle n’est composé que de deux atteleurs, ce qui signifie qui la Suisse n’a pas droit à un résultat à biffer.

De quoi vous réjouissez-vous particulièrement en vue de cette grande manifestation au sein de la ville suédoise Göteborg?
Je me réjouis particulièrement pour le marathon qui promet d’être un événement très spécial: Un marathon avec toutes les phases en plein centre d’une grande ville. 

Para-Equestrian Dressage: Objectifs pour les Championnats d’Europe de Göteborg 2017

Markus Graf Markus Graf

Chef d’équipe Markus Graf, quels sont les objectifs pour ces Championnats d’Europe? 
Les deux cavalières et leurs chevaux ont déjà acquis de l’expérience en championnat. Elles se sont améliorées continuellement et l’objectif pour toutes les deux lors de ce CE est d’atteindre la finale de la Kür.

Que pouvons-nous attendre de chaque paire cavalière-cheval? 
Nicole Geiger était blessée avant le test de condition physique qu’elle a cependant passé avec succès et espère continuer sur cette bonne voie lors de ce Championnat d’Europe de Göteborg. Celine van Till va faire de son mieux pour confirmer ses bons résultats obtenus jusqu’à présent. 

Quels sont les plus gros défis à vos yeux? 
Pour les chevaux du Para-Dressage, le voyage depuis la Suisse est aussi très long. La plupart des compétitions auxquelles ils ont participé avaient lieu non loin de la frontière suisse. Tout comme pour les atteleurs, l’un de nos défis est que nous n’avons pas pu constituer une équipe complète, ce qui signifie que nos deux athlètes ne peuvent pas participer à toutes les épreuves. 

De quoi vous réjouissez-vous particulièrement en vue de cette grande manifestation au sein de la ville suédoise de Göteborg?
Je me réjouis du fait que le Para-Equestrian Dressage soit intégré complètement dans un championnat d’Europe règlementaire et que les épreuves des autres disciplines se déroulent en même temps. Evidemment, il serait souhaitable de pouvoir constituer une équipe complète à l’avenir.

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.