Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Cheval+
Dossier: Science des équidés

Equiday au Haras national Avenches: La détention de chevaux de pension devrait être innovante tout en tenant compte des coûts

16 novembre 2015 10:28

Quelle est la meilleure forme de détention pour mes chevaux? Boxes individuels? Stabulation libre? Et comment occuper mes chevaux toute la journée afin qu’ils ne s’ennuient pas? Autant de questions! Lors de la première journée technique d’information au Haras national à Avenches sur le thème de la détention des chevaux, près de 200 passionnés de chevaux ont essayé de trouver des réponses à ces questions.

Détenteurs et détentrices agricoles de chevaux, membres des services de vulgarisation et professionnels des chevaux se sont rencontrés à l’occasion du premier Equiday le 30 octobre 2015 au Haras national suisse d’Agroscope à Avenches. Lors de cette rencontre interactive, les quelque 200 participants ont été répartis en six groupes.

Tout au long de la journée, des spécialistes ont présenté les nouveautés de leur domaine à six postes. Les 45 minutes prévues à chaque poste laissaient encore assez de temps pour échanger des expériences, établir des réseaux ou tout simplement profiter du magnifique temps d’automne.

La détention de chevaux comme point fort
En raison du temps à leur disposition, les détenteurs de chevaux d’aujourd’hui recherchent pour leur protégé des systèmes de détention permettant au cheval d’adopter un comportement aussi proche de la nature que possible. Ainsi, des parois de box optimisées peuvent favoriser l’échange avec le voisin dans l’écurie et permettre de lutter contre l’ennui dans le box.

Dans des systèmes de stabulation libre, des systèmes automatiques de distribution de fourrage sophistiqués répartissent les périodes d’affouragement sur la journée. Ils permettent également davantage d’occupation avec l’ingestion de fourrage et une prise de nourriture simultanée des chevaux qui occupent une position hiérarchique moins élevée. Les connaissances issues de la recherche ont pu être reflétées au travers de la présentation de systèmes de détention et comparées aux produits existants aujourd’hui sur le marché.

Un concentré d’informations
Le circuit de postes sur le site du Haras national suisse d’Agroscope comprenait tous les thèmes centraux de la détention de chevaux. Divers systèmes de détention et d’affouragement ont pu être évalués et discutés. Cela fait plusieurs années que le Haras national mène diverses études et qu’il partage les expériences et les résultats qui en découlent, entre autres avec le bureau de conseil cheval. Vous trouverez plus d’informations sous: www.agroscope.ch/haras > conseils et expertises > conseils et expertises.

Au poste rentabilité, il était question de l’efficacité du travail d’une pension pour chevaux, donc si la détention de chevaux de pension était rentable. Les facteurs suivants pour la détention rentable de chevaux de pension étaient mis en évidence sur un pense-bête très compréhensible: 
• La cliente (la forme féminine a été utilisée consciemment) est roi et est au centre de l’intérêt.
• Un degré de compétence professionnelle et sociale supérieur à la moyenne est nécessaire.
• Une offre adaptée à leurs besoins devraient être présentée aux clientes.
• La croissance de l’entreprise devrait corresponde à la demande.
• Le détenteur de chevaux de pension doit avoir le contrôle des coûts et toujours les remettre en question. 
• L’indice d’utilisation devrait être suffisamment haut (pas de boxes libres).

La révision des dispositions de l’aménagement du territoire publiée dernièrement donna lieu à de nombreuses discussions. Grâce à la présentation très compréhensible de la spécialiste Iris Bachmann, les participants ont pu clarifier un peu ce sujet très compliqué. 

Fourrage grossier et mouvement
À un autre poste, Ueli Wyss, expert de conservation du fourrage chez Agroscope, expliqua comment conserver le fourrage grossier de manière adaptée aux chevaux. Il montra au public à l’aide d’échantillons comment évaluer la qualité du fourrage grâce à des critères très simples. La possibilité de traiter le foin à la vapeur grâce au «Haygain» était aussi très intéressante. L’expert rappela qu’ici aussi, il était essentiel de prendre du fourrage de bonne qualité: «Le Haygain ne peut pas transformer du foin moisi en foin de bonne qualité.»

Un autre aspect important de la détention est le mouvement du cheval à côté de son utilisation, que ce soit la monte, l’attelage ou le travail au sol. Ce poste était animé par les vétérinaires de la clinique Institut Suisse de Médecine Equine ISME à Avenches. Les diverses possibilités allant du paddock au parc, en passant pas le carrousel, le tapis roulant et le marcheur à eau, furent démontrées aux visiteurs d’Equiday directement avec les chevaux. Les vétérinaires indiquaient les différents avantages et inconvénients de chaque système et expliquaient les résultats importants obtenus à travers leurs dernières études et expériences.

Innovation et conscience des coûts 
On enregistre une augmentation croissante des demandes tendant vers des systèmes de détention de chevaux plus adaptés à leurs besoins comme des boxes munis d’aire de sortie ou des stabulations libres. Pour demeurer performant sur le marché âprement disputé de la détention de chevaux en pension, il faudra savoir innover, planifier en étant conscient des coûts et offrir des prestations de haute qualité par rapport à la demande.

Nicole Basieux/pd

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.