Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Cheval+
Dossier: Elevage de chevaux

Gestation réussie avec transfert
d’embryon congelé

19 juin 2017 08:03

Dans le cadre de la médecine reproductive équine, la méthode du transfert d’embryon (TE) s’est répandue ces dernières années, aussi en Suisse. Une communauté d’intérêts de Suisse centrale, composée de vétérinaires spécialisés dans ce domaine, a annoncé officiellement la réussite d’une première gestation avec un embryon cryoconservé, décongelé et transféré ensuite.

Pascal Bucher, Julia Weiss, Simone Weiss et Françoise Hess-Dudan après le transfert réussi du officiellement premier embryon congelé par Julia Weiss en Suisse. Pascal Bucher, Julia Weiss, Simone Weiss et Françoise Hess-Dudan après le transfert réussi du officiellement premier embryon congelé par Julia Weiss en Suisse.

Le transfert embryonnaire (TE) permet d’obtenir dans la même année plusieurs embryons d’une jument de haute valeur génétique. Cela rend possible l’emploi parallèle de juments de sport pour l’élevage sans en interrompre l’entraînement et l’activité compétitive. Par l’insémination et le lavage utérin de juments de 2 ans, l’on peut également obtenir une disponibilité anticipée pour l’élevage, ce qui raccourcit l’intervalle générationnel. Le transfert d’embryon peut également être envisagé pour des juments ne pouvant plus porter et mettre au monde un poulain pour cause de maladie, ou ne devant pas être exposées aux difficultés et aux risques d’une gestation.

Un procédé complexe

Le succès du lavage utérin (gestation positive chez la jument donneuse = présence d’un embryon en bonne santé dans le liquide de collecte) dépend de différents facteurs comme l’âge et la santé de l’appareil reproducteur de la jument donneuse, de la technique d’insémination ainsi que de la qualité du sperme. Un transfert réussi (développement de l’embryon chez la jument receveuse = jument receveuse portante) dépend de la qualité de l’embryon, de la santé de l’appareil reproducteur de la jument receveuse, de la méthode de transfert et surtout de la réussite de la synchronisation des cycles de la jument donneuse et de la jument receveuse. C’est justement la gestion des contrôles d’ovulation quotidiens et le nombre limité de juments receveuses dans notre pays qui demandent beaucoup de travail et qui rendaient jusqu’à présent toute la procédure complexe et coûteuse.

Plus d’efficacité avec la technique de congélation

Depuis peu, il existe la possibilité de congeler des embryons afin de les conserver. Les embryons surgelés rapidement peuvent être conservés dans de l’azote liquide à moins 196 degré Celsius (cryoconservation) pour une durée illimitée et peuvent être décongelés à tout moment pour un transfert d’embryon planifié. La récolte et le transfert de l’embryon sont donc entièrement indépendants dans l’espace et dans le temps. La synchronisation des cycles de la jument donneuse et de la jument receveuse, indispensable jusque-là, n’est donc plus nécessaire. Les embryons récoltés peuvent être transportés à 5 degrés Celsius jusqu’à 24 heures sans perte notable de vitalité avant la cryoconservation. Ainsi, cette méthode est accessible pour tous les gynécologues équins pratiquant le transfert embryonnaire.

Succès en Suisse

L’année passée, quelques vétérinaires de Suisse centrale spécialisés dans le domaine du transfert embryonnaire ont fondé la communauté d’intérêts SEE (CI-Swiss Equine Embryo), d’ailleurs ouverte à tous les vétérinaires, éleveurs ou autres intéressés. Les initiateurs sont Simone Weiss, Julia Weiss, Françoise Hess-Dudan, Pascal Bucher et Fabian Huwyler. La vétérinaire suisse Julia Weiss, qui a grandi en Espagne, avait poursuivi une formation d’embryologiste en Espagne, en Argentine et en Allemagne. Ayant travaillé entre autres chez Paul Schockemöhle, elle a développé et amélioré à partir de techniques antérieures une méthode efficace et reproductible de cryoconservation et de décongélation d’embryons. Des poulains issus d’embryons conservés, décongelés et transférés selon sa méthode sont déjà nés en Allemagne l’année passée. En Nouvelle-Zélande, plusieurs juments sont portantes grâce à cette méthode. Jusque-là, tous les transferts d’embryons ont résulté en des gestations.

Les fondateurs de la CI-SEE sont donc heureux d’annoncer officiellement la première gestation avec le premier embryon conservé, décongelé et transféré par Julia Weiss en Suisse. Il s’agit d’un embryon de la célèbre jument suisse Targa Athletic CH, vainqueur de l’épreuve jeunes chevaux CH au CHI Genève ainsi que de la finale du Goodwill Trophy au CSIO St-Gall. Pascal Bucher, cofondateur de la CI, est propriétaire, cavalier et vétérinaire de cette jument d’exception.

Références:

Embryotransfer beim Pferd, J. Klewitz et al., J Reproduktionsmed Endokrinol 2010; 7(3)

Comparison of pregnancy rates from transfer of fresh versus cooled, transported equine embryos. Carney N.J. et al., Theriogenology 1991; 36: 23-32

Influence of Embryonic Size and Manipulation on Pregnancy Rates of Mares After Transfer of Cryopreserved Equine Embryos, R. Sanchez et al., Journal of Equine Veterinary Science 49 (2017) 54-59

Heinrich Schaufelberger

màd

Embryon décongelé prêt à être transféré. Embryon décongelé prêt à être transféré.

Grande concentration: Julia Weiss au travail. Grande concentration: Julia Weiss au travail.

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.