Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Cheval+

Gyrophare bleu sur la place de concours

24 juin 2019 08:00

Qu’on soit organisateur ou participant - on espère toujours ne jamais y être confronté: à savoir à une urgence ou à une situation de crise lors d’un concours. Or, le destin peut frapper en tout temps. C’est pourquoi il est important que les organisateurs et les officiels soient préparés pour affronter des événements critiques, que les mesures nécessaires aient été discutées avec les personnes concernées et que toutes les dispositions aient été prises. A cet effet, et en collaboration avec les associations régionales, la FSSE a élaboré un aide-mémoire que les organisateurs de concours et les officiels présents devraient consulter avant la manifestation.

Les organisateurs de manifestations doivent se préparer aux situations de crise. Les organisateurs de manifestations doivent se préparer aux situations de crise.

Très déterminée, la jeune amazone attrape les rênes pour prendre un virage serré et choisir la voie la plus courte vers le prochain oxer afin de gagner de précieux centièmes de seconde. Juste avant l’obstacle, le cheval hésite, il semble tout d’abord vouloir refuser de sauter avant de tout de même s’élancer. Surprise par le saut courageux de son cheval, la cavalière perd l’équilibre sur l’obstacle, elle tombe de sa selle et touche violemment le sol avec l’arrière du crâne - et elle reste allongée immobile sur le sol …


Bien armé pour les urgences

Dans le meilleur des cas, notre cavalière se relève après un instant de peur et elle peut quitter la place de concours à pied. Mais qu’en est-il si la situation devient critique? Lors de telles urgences, on peut très vite être confronté à des conditions chaotiques. De nombreuses mains secourables interviennent de manière non coordonnée, la mère de l’accidenté fond en larmes et elle est sous le choc, alors que des spectateurs curieux actionnent déjà la caméra de leur portable.

Pour pouvoir garder la tête froide en tant qu’organisateur et agir correctement dans de telles circonstances, il convient de se préparer et d’aborder le procédé requis avant que l’urgence se présente. Ainsi, on est sûr que chacun sait ce qu’il doit faire, que rien n’est oublié et que le matériel nécessaire - par exemple une protection contre les regards - soit immédiatement à portée de main.


Conflits, crises, catastrophes

Outre les graves accidents, voire même les décès de personnes et de chevaux, les situations critiques peuvent également être le fait de catastrophes naturelles ou d’importants incendies, sans parler des accusations éthiques graves à l’encontre de l’organisateur, par exemple pour abus sexuels et pour violations de la loi sur la protection des animaux. Chaque situation est unique en son genre et doit donc être traitée de façon individuelle. Quoi qu’il en soit, il existe certains procédés qui doivent toujours se dérouler de la même manière et des questions qui surgissent toujours. Les réponses à ces questions peuvent être différentes en fonction de l’événement mais on devrait savoir très clairement dès le début qui prend quelles décisions, qui doit être informé et ce qui doit être fait.


Gestion professionnelle des médias

Dans notre monde connecté, les nouvelles se propagent à grande vitesse. Le public se forge très rapidement une opinion et il est ensuite très difficile de l’en faire changer. C’est pourquoi il est important d’informer les médias de façon transparente et complète, mais également coordonnée et réfléchie. Dans ce contexte, il est judicieux de désigner une seule et unique personne comme porte-parole pour les médias, afin d’éviter que des déclarations contradictoires parviennent à la presse.

Il convient également d’éviter les accusations et les condamnations prématurées. Les informations transmises à l’extérieur doivent être basées sur des faits concrets, sans en dissimuler.


L’union fait la force

Pour chaque discipline, les services de secours pour l’homme et l’animal qui doivent se trouver sur place ou être de piquet sont déterminés de façon individuelle et leur engagement est fixé dans le règlement correspondant. Outre les services sanitaires et vétérinaires, le maréchal-ferrant et le service du feu en font également partie. Par ailleurs, il convient de garder en tête les éventuels scénarios d’urgence lorsqu’il s’agit de planifier l’intervention des aides, et de choisir soigneusement le mix entre celui qui intervient en force, le médiateur empathique et le bon communicateur. Seule une équipe bien organisée est à même de gérer une situation de crise et peut veiller de façon ciblée et en unissant ses forces à ce que la crise évolue de façon aussi bénigne que possible.

Cornelia Heimgartner

Les caméras des portables sont vite actionnées pour filmer une situation de crise. Dans de telles cas, une action décidée et coordonnée de la part des organisateurs est nécessaire. Les caméras des portables sont vite actionnées pour filmer une situation de crise. Dans de telles cas, une action décidée et coordonnée de la part des organisateurs est nécessaire.

Informations importantes 

www.fnch.ch > Organisateurs > Documents pour officiels & organisateurs (choisir la discipline) > Pour organisateurs > Bien préparé pour les urgences et les situations de crise lors de manifestations 

www.fnch.ch > Organisateurs > Organiser une manifestation > Services sanitaires et vétérinaires

Cours «Communication en cas de crise» 

L’OKV (Verband Ostschweizerischer Kavallerie- und Reitvereine) organise tous les deux ans un cours d’une demi-journée axé sur la gestion des situations de crise avec l’accent sur la communication en cas de crise. Le cours s’adresse à tous les organisateurs de concours de sport équestre et il est organisé par l’agence de communication Dimedio GmbH. Le directeur du cours et copropriétaire de Dimedio GmbH, Andreas Stutz, a lui-même été en son temps responsable de la communication au sein de l’OKV et il connaît les défis du sport équestre. Ce pro des médias propose aux 15 participants du cours une formation théorique et pratique sur ce à quoi il faut penser en cas de crise et surtout comment communiquer lors d’une situation de crise. Les exemples sont axés sur le sport équestre, sachant que certaines règles de communication sont valables en général et qu’elles peuvent être appliquées dans d’autres sports ou dans la vie professionnelle. 

Pour de plus amples informations sur ce cours, vous pouvez vous adresser à
Claudia Uehlinger, cheffe de la communication de l’OKV, claudia.uehlinger@okv.ch

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.