Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Cheval+

«Happy Horse»: avec chaque cheval, à tout âge

20 décembre 2021 09:00

Le prix «Happy Horse» de la Protection suisse des animaux PSA récompense une bonne équitation sur la place d’échauffement - un prix que les cavalières et les cavaliers reçoivent toujours avec une fierté particulière lors de la proclamation officielle des résultats des concours. Et la rétrospective de la saison 2021 montre qu’il est possible de remporter une telle récompense avec n’importe quel type de cheval. Les franches-montagnes ont même été particulièrement bien préparés aux épreuves.

Les juges Happy Horse Regula Straumann, Antoinette Lier et Hans Bienz (de g. à d.) observent l’échauffement des chevaux. | © PSA Les juges Happy Horse Regula Straumann, Antoinette Lier et Hans Bienz (de g. à d.) observent l’échauffement des chevaux. | © PSA

Avec l’action «Happy Horse» pour une bonne équitation sur la place d’échauffement d’un concours, la Protection suisse des animaux PSA, le Centre Equestre National (CEN) de Berne et la Fédération Suisse des Sports Equestres (FSSE) ont répondu en 2021, et pour la troisième année consécutive, à une exigence de longue date - car il y a bientôt 100 ans déjà que dans le livret «Equitation et éducation», on recherchait des critères déterminants pour une bonne équitation. On peut y lire que «la véritable bonne équitation où le cavalier et le cheval sont en parfaite harmonie extérieure et intérieure n’est possible qu’avec la concentration, la détermination et la confiance du cavalier. L’équitation permet d’acquérir de la volonté et avec cette volonté, on ne peut qu’accomplir de bonnes et belles choses.»

 

Bien commencer, c’est à moitié gagné

La justesse de cette affirmation du siècle dernier a été prouvée cette année par les engagements de «Happy Horse» lors des concours de Dressage de Biel-Benken, d’Eiken et de Berne ainsi que lors du Concours Complet au CEN Berne: les concurrentes récompensées par l’équipe d’observateurs Antoinette Lier, Regula Straumann et Hans Bienz figuraient pratiquement toutes également aux premiers rangs des classements et cela n’est pas étonnant. Marianne Fankhauser-Gossweiler, cavalière de Dressage et médaillée olympique par équipe à Tokyo en 1964, invite elle aussi les cavalières et les cavaliers à préparer leur cheval de manière méthodique sur la place d’échauffement au lieu de trotter et de galoper sans plan précis (voir le «Bulletin» 9/2021).

Comme l’a souligné Hans Bienz lors de la remise des prix au CEN de Berne: «Planifier signifie avant tout que les cavaliers doivent s’adapter à la prédisposition et à la capacité de leur partenaire-cheval.» Et le fait qu’une bonne préparation ne suit pas un schéma fixe a pu être démontré dans l’épreuve FB03: avec le holstein de 19 ans Calparinyo et le selle français de 10 ans Bamboo Varennes, Lys Dietrich a présenté deux types de chevaux différents qu’elle connaissait bien. Elle savait donc exactement comment les préparer à la phase de travail, avec des aides subtiles et une conduite fine des rênes, après la phase de décontraction. Et l’équipe d’évaluation de «Happy Horse» n’a pas manqué de relever la manière réfléchie dont elle avait fait preuve pour travailler les deux chevaux: par deux fois, elle a obtenu 55,5 points sur un maximum de 70.

L’équitation adaptée à l’âge a également été appliquée au CD de Biel-Benken dans une reprise FB02 et les remarques des deux observatrices Regula Straumann et Antoinette Lier sur la feuille des notes de la gagnante du «Happy Horse» confirment les notes attribuées à Cornelia Kaspar montant Nico XXIX CH qui a remporté l’épreuve: «La bonne interaction entre la cavalière et le cheval a permis de faire le maximum avec une grande satisfaction.» Lors de la remise des prix «Happy Horse», Regula Straumann a souligné l’importance de ces aspects dans l’attribution des sept notes: «Comment les cavalières récupèrent-elles les différents types de chevaux et comme les préparent-elles au niveau de difficulté imposé par le programme? C’est précisément ce que nous observons sur la place d’échauffement. Le travail de préparation doit être adapté à la situation du cheval et de l’épreuve afin d’être prêt au bon moment pour entamer la reprise.»

 

Le bien-être des chevaux prime également après le salut final

Ce ne serait pas dans l’esprit de la Protection suisse des animaux PSA de ne regarder que la phase de préparation et d’occulter tout ce qui se passe autour. Lors de l’engagement de «Happy Horse» au CD Eiken, les deux observatrices Regula Straumann et Antoinette Lier ont été obligées de dégrader une concurrente nominée pour le prix «Happy Horse» car les exercices pratiquées après la présentation ne répondaient pas aux critères d’une équitation respectueuse des chevaux.

L’épreuve M22 dans le Fricktal a en outre confirmé à quel point le formulaire d’évaluation de la PSA est adapté à la pratique à tous les niveaux. Lors de l’épreuve M à Eiken, six des sept lauréates de prix «Happy Horse» étaient classées, dont la gagnante de l’épreuve Anina Müller avec Jazzo Hojris. Enfin, le couple vainqueur à Biel-Benken, à savoir Noemi Steuerwald avec Bobby Mc Gee, a également reçu un bon de 50 francs de l’entreprise Hauptner pour son bon travail de préparation.

A la cérémonie de remise des prix au CEN de Berne, le juge Happy Horse Hans Bienz explique les fondements de la péparation respectueuse du cheval. De g. à d.: le président du CO Urs Schelker, service chevaux de la PSA, Sandra Schaefler, Hans Bienz | © PSA A la cérémonie de remise des prix au CEN de Berne, le juge Happy Horse Hans Bienz explique les fondements de la péparation respectueuse du cheval. De g. à d.: le président du CO Urs Schelker, service chevaux de la PSA, Sandra Schaefler, Hans Bienz | © PSA

Les franches-montagnes ont une longueur d’avance

Le coup d’envoi de la série «Happy Horse» 2021 a été donné lors du week-end de Concours Complet au CEN avec la Coupe Juniors. Ce choix était particulièrement judicieux sachant que dans le Concours Complet, l’harmonie entre l’homme et le cheval joue un rôle très important.

Les expériences faites lors des concours de Dressage se sont confirmées dans le Concours Complet: les deux couples ayant obtenu les meilleures notes dans le cadre du prix «Happy Horse» étaient également parmi les premiers du classement final de l’épreuve. Il s’agissait de Lea Beer avec la jument franches-montagnes Fleur XX CH qui s’est classée première, et de Seline Leisibach, troisième, avec sa jument hanovrienne Dibadu.

La liste des gagnants montre à quel point la préparation est jugée de manière objective et compétente lors de l’action «Happy Horse». Fleur XX CH de Lea Beer n’était pas le seul cheval franches-montagnes a recevoir un prix. A Biel-Benken, deux franches-montagnes, Nico XXIX CH de Cornelia Kaspar et Béline de la Taraude CH de Céline Dietrich, ont également été les mieux notés. Et si les franches-montagnes ont été si bien notés durant la phase de préparation, c’est grâce à l’engagement des cavalières: pour pouvoir rivaliser dans le sport avec des chevaux demi-sang, il faut monter de manière concentrée et respectueuse du cheval.

Le bilan de la PSA pour la saison «Happy Horse» 2021 est globalement positif. Cette distinction sensibilise les cavalières et les cavaliers à la nécessité de traiter leur partenaire de sport avec soin avant et après l’épreuve, et les lauréat-e-s du prix peuvent être considéré-e-s comme des modèles dans le milieu.

Thomas Frei

Distinction «Happy Horse» lors de votre concours!

La distinction «Happy Horse» sera attribuée également en 2022. Les organisateurs de concours qui souhaitent soutenir l’action visant à récompenser une équitation respectueuse du cheval et qui veulent lui offrir une plateforme peuvent s’annoncer à:

Protection suisse des animaux PSA
Sandra Schaefler
Service Animaux de compagnie et chevaux
sts@tierschutz.com

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.