Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Cheval+

L’avenir des Jeux Equestres Mondiaux reste ouvert

17 décembre 2018 08:00

Lors de l’assemblée générale de la Fédération équestre mondiale FEI, les délégués ont à l’unanimité confirmé le Belge Ingmar de Vos dans sa fonction. Il reste donc président de la FEI pour un nouveau mandat de quatre ans. Aucun autre candidat ne s’était présenté. De plus, les événements qui s’étaient produits lors des Jeux Equestres Mondiaux 2018 à Tryon ont été  analysés en détail au Bahrein et l’avenir de cette grande manifestation équestre a été discuté.

Ingmar De Vos, président de la FEI et Sabrina Ibáñez, secrétaire générale de la FEI. Ingmar De Vos, président de la FEI et Sabrina Ibáñez, secrétaire générale de la FEI.

En amont de l’assemblée générale, le bureau FEI, qui s’appelle désormais FEI Board, s’était réuni pour prendre des premières décisions. Ce bureau est composé du président de la fédération, des vice-présidents ainsi que des présidents des différents comités FEI et des groupes régionaux. Jusqu’alors, la secrétaire générale de la Fédération Suisse des Sports Equestres, Sandra Wiedmer, était membre suppléant de ce FEI Board. Or, suite aux changements des structures ci-après, elle a démissionné.

Les deux groupes régionaux européens FEI I et II ont été regroupés pour devenir un seul groupe régional EEF. «C’était l’objectif de l’EEF depuis des années et cela représente un pas important dans l’optique de la philosophie de la représentation politique du sport en Europe au sein de la FEI», a relevé Soenke Lauterbach, secrétaire général de la FN allemande. Et afin qu’aucune voix ne soit perdue au sein du FEI Board, le groupe régional EEF a désormais deux représentants à bord au lieu d’un seul. Theo Ploegmakers, le nouveau président EEF, représentera désormais l’Europe, de concert avec le vice-président EEF Armagan Özgörkey (Turquie) en tant que représentant du groupe au sein de la FEI. Soenke Lauterbach a été élu en remplacement de Hanfried Haring dans l’EEF Board. Lauterbach a également été désigné comme suppléant du vice-président EEF Özgörkey au sein du FEI Board.

Nouvel appel à candidatures pour les JEM

Suite au manque actuel de candidatures pour l’organisation des Jeux Equestres Mondiaux de 2022, le Board a décidé de lancer un nouvel appel à candidatures pour les JEM de l’année en question. Désormais, les organisateurs ont également la possibilité de postuler pour l’organisation des Championnats du monde des disciplines individuelles, à condition cependant que les CM de Dressage et de Para-dressage soient organisés ensemble. De plus, il conviendra de donner la préférence aux organisateurs qui postulent pour des championnats du monde de plusieurs disciplines.

Cette décision ne signifie pas la fin du modèle Jeux Equestres Mondiaux. Dans le cas où on trouverait tout de même des candidats prêts à organiser les championnats du monde des huit disciplines équestres pour 2022 ou pour les années suivantes, ceux-ci seront également pris en considération, selon la FEI.

Tryon 2018: record médiatique

Les Jeux Equestres Mondiaux de Tryon ont fait l’objet d’une analyse critique. A part les conditions sportives très bonnes à l’exception de celles de la discipline Endurance, les conditions difficiles, voire inacceptables, au niveau de l’organisation ont été identifiées et abordées. La FEI a à plusieurs reprises remercié explicitement les fédérations nationales et les chefs de mission pour la bonne coopération sur place. «Notre cheffe de mission Evelyne Niklaus ainsi que toute la délégation suisse ont grandement contribué avant et pendant les jeux à ce que ceux-ci puissent se dérouler d’une manière à peu près correcte», a constaté Sandra Wiedmer, secrétaire générale de la FSSE. La couverture médiatique a enregistré un record lors des JEM 2018:Les chaînes de télévision ont diffusé 57 heures de programme live de Tryon, malheureusement seuls 4.5 millions de téléspectateurs aux Etats-Unis ont suivi ces directs, ce qui est relativement peu.

Election du président du FEI Reining Committees

Lors de l’assemblée générale de la FEI à Manama (Bahrein), le Board de la FEI a élu entre autres le Suisse Sven Friesecke, Matzendorf (SO), à la fonction de président du FEI Reining Committees pour un mandat de quatre ans de 2018 à 2022.

Il remplace ainsi le président sortant Bob Thompson (CAN). Sven Friesecke est depuis 2010 chef de la discipline Reining à la Fédération Suisse des Sports Equestres FSSE et il était jusqu’ici président adjoint du FEI Reining Committees.

Reining: CE et CM 2019 en Suisse

Du 9 au 13 juillet 2019, les Championnats d’Europe Reining Elite ainsi que les Championnats du monde Reining catégorie Jeunes Cavaliers et Juniors seront organisés au CS Ranch de Givrins, canton de Vaud. L’attribution de ces championnats a également été décidée à Manama.

Pour de plus amples informations sur l’AG FEI: inside.fei.org > About FEI > FEI General Assembly

Nicole Basieux/fn-press

Photos: FEI/Liz Gregg

Impression lors de l’assemblée générale de la FEI. Impression lors de l’assemblée générale de la FEI.

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.