Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Cheval+
Dossier: Expos et événements

La FSSE à la BEA/CHEVAL 2016: «La présence est très importante»

17 mai 2016 10:58

Vivant, proche, émotionnel – ces trois mots pourraient très bien décrire le salon CHEVAL 2016 de l’avis des personnes en charge du stand de la Fédération Suisse des Sports Equestres FSSE. Et l’une des personnes qui sait parfaitement de quoi il retourne répond au «Bulletin». Nadine Niklaus est responsable de la communication au sein de la FSSE et elle explique aux lecteurs l’importance de la présence de la fédération faîtière lors de tels événements. 

A la découvre du cheval. A la découvre du cheval.

«Bulletin»: Cette année, le salon  CHEVAL est légèrement différent par rapport aux dernières années. Quels sont les changements concrets?
Nadine Niklaus: Le salon CHEVAL est désormais présent à sa nouvelle place dans la halle 13 regroupant également les commerçants ainsi que les associations de races, donc plus près du centre de cette foire. Ainsi, pour les amis du cheval, les chemins menant à la grande arena avec les présentations de races de midi fort appréciées ont été notablement raccourcis, ce qui est certainement un avantage. Il semble également qu’un plus grand nombre de visiteurs de la foire en général et du célèbre «Grünes Zentrum» visitent la partie réservée aux chevaux. Le stand de la FSSE accueillant également le stand d’information du salon a déménagé et a trouvé un emplacement plus centralisé dans la halle 13, directement près de la petite arena.

Pourquoi la FSSE a-t-elle particulièrement besoin d’un stand desservi durant toute la durée de l’exposition?
La présence de la Fédération Suisse des Sports Equestres FSSE en tant que fédération faîtière est particulièrement importante et pas uniquement pour des questions touchant le sport mais également pour des questions sur le cheval en général. Très souvent, nous sommes le premier point de chute pour les questions les plus diverses. Et, forts de nos larges connaissances, nous pouvons diriger les personnes vers une association spécialisée pour autant que la question touche à une spécialisation.

Lors d’une foire réservée au grand public comme la BEA/CHEVAL, nous rencontrons beaucoup de personnes qui ne connaissent rien au cheval ou des personnes qui désirent obtenir des informations pour leur enfant passionné de cheval. Et nous pouvons les aider en les informant et en leur fournissant de la documentation.

Quel est le coût d’un tel stand, encadrement compris?
La FSSE a depuis de nombreuses années un partenariat média avec la BEA/EXPO qui fonctionne bien grâce aux divers échanges de prestations, ce qui nous permet de conserver des coûts très bas.

L’engagement s’est-il révélé rentable?
Absolument! Cette année, nous avons à nouveau pu répondre à de nombreuses demandes certainement encore plus nombreuses grâce à notre nouvel emplacement centralisé, nous avons eu des discussions intéressantes avec les autres associations spécialisées, avec les sportifs équestres et avec le grand public, permettant ainsi à la fédération de se positionner comme un centre d’information ayant un rôle de pivot.   

L’avenir du salon CHEVAL à la BEA est reconsidéré. Selon vous, quel pourrait être le futur visage du salon CHEVAL?
Pour le salon CHEVAL, la difficulté réside dans la durée de l’exposition. Dix jours, c’est long pour assurer la présence, par exemple d’une association spécialisée, ainsi que pour gérer les stands et les diverses présentations. Les associations le font avec un immense engagement et beaucoup de passion pour le cheval, la plupart du temps de façon bénévole. Elles proposent ainsi un programme passionnant au sein de l’exposition et elles remplissent les halles avec un nombreux public. Cela ne doit pas être minimisé par la direction de l’exposition et il convient de continuer à assurer aux associations une contrepartie et un soutien correspondants.

Sans quoi, les associations risquent de se retirer petit-à-petit et le salon du cheval perdrait peu à peu de son importance, ce qui serait vraiment dommage sachant que le salon CHEVAL rend le cheval accessible à un large public. La demande d’un salon national du cheval autonome et plus court ne reste pas inécoutée et la FSSE suivra atten­tivement les éventuelles évolutions dans ce domaine.

Nicole Basieux

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.