Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Cheval+

Le Musée du Cheval fête les 120 ans de la FSSE

14 septembre 2020 09:00

Depuis bientôt 40 ans, le château de La Sarraz dans le canton de Vaud héberge un petit joyau: le Musée du Cheval. Cette année, à l’occasion du jubilé de la FSSE, ce musée consacre une exposition temporaire aux 120 ans des sports équestres en Suisse. Le «Bulletin» en a discuté avec la conservatrice du Musée du Cheval, Isabelle Drux.

Détail d’une charrette sicilienne joliment décorée exposée au Musée du Cheval  |  Musée du Cheval/Mania Ceccarini Détail d’une charrette sicilienne joliment décorée exposée au Musée du Cheval. | Musée du Cheval/Mania Ceccarini

Peu après 1972, année de la suppression de la cavalerie en Suisse, des passionnés du cheval et des anciens membres de la cavalerie ont réuni leurs forces et leur esprit innovateur pour créer le Musée du Cheval dans la grange du château de La Sarraz. La première exposition a été inaugurée en 1982 par le président du comité du Musée du Cheval de l’époque, Louis Dégallier, qui était non seulement un ancien colonel de cavalerie, mais aussi un grand sportif équestre qui avait présidé le comité de la Fédération Suisse des Sports Equestres. Le lien entre le Musée du Cheval et la FSSE s’est donc tissé très naturellement dès le départ. Aujourd’hui, c’est Isabelle Drux qui est aux commandes du Musée du Cheval en tant que conservatrice et c’est sous son égide que l’exposition annuelle de 2020 a été consacrée à l’histoire du sport équestre en Suisse.

Les habits de sport équestre au fil du temps.  |  Musée du Cheval/Mania Ceccarini Les habits de sport équestre au fil du temps. | Musée du Cheval/Mania Ceccarini

«Bulletin»: Isabelle Drux, pourquoi le Musée du Cheval de La Sarraz est-il unique en son genre et vaut-il le détour?

Isabelle Drux: Notre musée est le seul en Suisse à refléter tous les aspects du cheval. Sur 800 m2, nous proposons différents espaces thématiques: la salle des diligences avec entre autres un attelage de la poste, une ambulance hippomobile d’une clinique psychiatrique ou encore une charrette sicilienne joliment décorée de dessins et de riches sculptures, ensuite l’espace de la forge avec une véritable ancienne forge de maréchal-ferrant et différents fers orthopédiques, l’atelier du bourrelier où le visiteur apprend tout sur le tannage du cuir et la création des selles et des colliers, la partie vétérinaire où sont exposés d’anciens instruments de castration ou des coupe-queue ainsi qu’un véritable squelette de cheval. Il y a également l’espace agricole qui évoque le rôle du cheval dans le monde paysan, et la partie militaire avec, entre autres, un mannequin de cheval parfaitement équipé, masque à gaz pour chevaux inclus! Et si cela ne vous suffit pas encore, venez découvrir notre collection de mors et d’étriers historiques: vous allez être surpris de l’esprit d’invention dont l’homme a fait preuve pendant ces derniers siècles. Pour ceux qui préfèrent les spectacles d’un autre genre, il y a aussi le thème du cirque avec des objets d’exposition uniques issus d’une donation du Cirque Knie.

Notre but est d’attirer et d’informer non seulement les amis du cheval, mais aussi les personnes qui ne connaissent pas encore très bien cette noble créature. Tout le monde y trouve son compte!

A la découverte du monde du cirque au Musée du Cheval  |  Musée du Cheval/Mania Ceccarini A la découverte du monde du cirque au Musée du Cheval | Musée du Cheval/Mania Ceccarini

Où trouvez-vous les objets pour vos expositions?

Les objets sont principalement issus de donations. Déjà à l’époque, au moment de l’ouverture de la première exposition du Musée du Cheval en 1982, une partie des pièces d’exposition étaient des objets de la cavalerie supprimée peu de temps auparavant et que l’armée suisse n’a pas pu garder. Une grande collecte dans toute la Suisse romande avait aussi été organisée, avec l’appui de la Radio suisse romande.

Ces collections sont complétées par des prêts d’autres musées suisses, comme le Musée cantonal de zoologie ou le Musée cantonal d’art et d’histoire à Lausanne ou le Musée national suisse à Zurich ainsi que de musées étrangers.

Pour l’exposition temporaire de cette année par exemple, nous avons reçu en prêt des objets surprenants et prestigieux de la part de la FSSE.

Wagon-lit ou ambulance? Vous en saurez plus lors d’une visite au Musée du Cheval!  |  Musée du Cheval/Mania Ceccarini Wagon-lit ou ambulance? Vous en saurez plus lors d’une visite au Musée du Cheval! | Musée du Cheval/Mania Ceccarini

Cette exposition temporaire sur les 120 ans du sport équestre en Suisse, justement: qu’est-ce qu’on peut y découvrir?

Nous y exposons entre autres des documents historiques et des vitrines qui illustrent l’évolution du logo de la FSSE ou l’histoire des publications de la fédération. On y trouve également des vêtements comme l’uniforme d’Henri Chammartin, grand cavalier suisse de Dressage de la deuxième moitié du XXe siècle, mais aussi des casquettes et des t-shirts plus modernes.

La pièce maîtresse est sûrement la fameuse Coupe de l’Aga Khan en vermeil remportée en 1930 à Dublin par l’équipe suisse composée du lieutenant de cavalerie Louis Dégallier sur Notas, le premier-lieutenant de cavalerie Dätwyler sur Turgi et le major de cavalerie Charles Kuhn sur Corona. Et non, ce n’est pas une plaisanterie, son cheval s’appelait bel et bien Corona - quel drôle de hasard! Nous avons même retrouvé sa plaque d’écurie qui fait désormais partie de l’exposition.

Nous proposons aussi de découvrir les esquisses et peintures de Paul Wüst (1898-1987), un artiste originaire de Morges qui a immortalisé sur toile notamment les courses des hippodromes de Morges et d’Yverdon. En tant qu’ancienne éleveuse de chevaux de course, je suis donc satisfaite à double titre!

L’exposition court jusqu’au 1er novembre 2020.

La collection de mors au Musée du Cheval  |  Musée du Cheval/Mania Ceccarini La collection de mors au Musée du Cheval | Musée du Cheval/Mania Ceccarini

Une dernière partie du Musée du Cheval est réservée à l’art. Quelle est l’idée derrière ce troisième volet de votre philosophie de conservatrice?

Je suis historienne de l’art de formation et pendant des années, j’ai dirigé une maison de vente aux enchères d’oeuvres d’art au Luxembourg. Encore aujourd’hui, j’effectue des expertises et des inventaires d’oeuvres d’art dans le cadre d’héritages, par exemple. L’art prend donc une place importante dans ma vie. Quand j’ai repris les rênes du Musée du Cheval il y a six ans, il était naturel pour moi d’inclure l’art également dans ce musée. Ainsi, nous exposons en alternance pendant deux mois les oeuvres d’un artiste contemporain ou historique, mais toujours en lien avec le cheval.

L’exposition temporaire au Musée du Cheval à La Sarraz: 120 ans de sports équestres en Suisse.  |  Musée du Cheval/Mania Ceccarini L’exposition temporaire au Musée du Cheval à La Sarraz: 120 ans de sports équestres en Suisse. | Musée du Cheval/Mania Ceccarini

Quel sont vos projets d’avenir pour le Musée du Cheval?

Après une première étape de rénovation que nous avons pu réaliser cette année grâce à des dons et qui nous a permis de revaloriser les lieux, nous aimerions continuer la modernisation du musée. Dans une approche muséologique plus pédagogique et plus interactive, nous souhaitons créer des espaces encore plus tactiles et plus orientés vers la pratique, dans lesquels nous pourrons traiter les questions de base de la relation et de la cohabitation entre le cheval et l’homme, par exemple: que mange un cheval, comment brosser un cheval ou comment prendre le pied d’un cheval? Ainsi, nous souhaitons augmenter la compréhension pour les besoins et les caractéristiques du cheval dans un public plus large.

Pour ce faire, nous avons cependant besoin de dons. Le musée se finance à travers les entrées, les cotisations des membres de l’association de soutien, le ventes de la boutique du musée et les ventes des oeuvres d’art des artistes que nous exposons (nous touchons 20% du prix de vente mais l’accrochage est gratuit pour l’artiste). Par contre, ces revenus couvrent uniquement les dépenses ordinaires. Afin de réaliser nos projets d’avenir, nous avons besoin de donations et de financements supplémentaires. Et ce ne sont pas les idées innovatrices qui manquent! Grâce au soutien de donateurs généreux, nous avons déjà réalisé un grand pas de modernisation, mais nous sommes motivés à aller plus loin encore pour assurer au Musée du Cheval un avenir prospère!

Entretien mené par
Cornelia Heimgartner

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.