Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Cheval+
Dossier: Elevage de chevaux

Le cheval demi-sang suisse est en bonne santé

07 mars 2022 08:00

L’élevage d’un cheval en bonne santé est une condition de base pour des performances et une disposition aux performances optimales. Cela est aussi spécifiquement stipulé dans le but d’élevage du cheval demi-sang suisse et doit être atteint par une sélection stricte des étalons. Toutefois, pour pouvoir continuer à améliorer la santé de manière ciblée au moyen de mesures zootechniques, il faut d’abord connaître l’état actuel de la population.

Chaque cheval passe un contrôle d’entrée lors du test en terrain. | © Katja Stuppia Chaque cheval passe un contrôle d’entrée lors du test en terrain. | © Katja Stuppia

C’était l’objectif de l’étude «Apparition de problèmes de santé chez le cheval demi-sang suisse d’âge moyen». Un sondage téléphonique a permis de collecter et de traiter des données sur l’état de santé des chevaux demi-sang suisses d’âge moyen au cours de leur vie. L’héritabilité des problèmes de santé les plus fréquents a ensuite été calculée afin de déterminer dans quelle mesure une caractéristique à influence multifactorielle est héréditaire. En effet, si l’apparition de la plupart des maladies dépend fortement des facteurs environnementaux (détention, utilisation, etc.), une prédisposition génétique peut favoriser leur apparition.

Le Saut en liberté au test en terrain. | © Katja Stuppia Le Saut en liberté au test en terrain. | © Katja Stuppia

Boiteries, coliques et sarcoïdes

Au total, des données concernant 1861 chevaux ont pu être collectées entre 2016 et 2018. L’étude fait donc probablement partie des plus grands ensembles de données collectées sur l’état de santé du cheval en Suisse. Les chevaux étaient âgés de 6 à 16 ans au moment de l’enquête, car cette tranche d’âge représente probablement une part importante de la population. Les boiteries (34%), les coliques (22%), les sarcoïdes (19%) et la gale de boue (16%) étaient les problèmes de santé les plus fréquents, suivis des problèmes de dos (13%), la toux (10%), l’urticaire (10%), les crottins avec phase liquide (9%), les écoulements nasaux (8%) et l’eczéma d’été (4%).

Près d’un cinquième des chevaux inclus dans l’étude ont souffert de sarcoïdes au cours de leur vie. | © Institut suisse de médecine équine (ISME) Près d’un cinquième des chevaux inclus dans l’étude ont souffert de sarcoïdes au cours de leur vie. | © Institut suisse de médecine équine (ISME)

L’eczéma d’été a été observé chez 4% des chevaux participant à l’édude. | © Institut suisse de médecine équine (ISME) L’eczéma d’été a été observé chez 4% des chevaux participant à l’édude. | © Institut suisse de médecine équine (ISME)

En ce qui concerne l’incidence des coliques, il convient de noter qu’un bon quart des chevaux concernés ont déjà été traités dans une clinique et que 8% d’entre eux ont même été opérés. Près d’un cinquième des chevaux inclus dans l’étude ont souffert de sarcoïdes au cours de leur vie. Cela montre l’importance de cette tumeur cutanée dans la population des chevaux demi-sang suisses. Bien que cette maladie ne soit pas mortelle, elle peut considérablement limiter l’utilisation et le bien-être d’un cheval et s’accompagne d’une perte de valeur. Un peu plus de la moitié des chevaux (58%) qui n’ont pas reçu de traitement contre les sarcoïdes ont vu leur état s’améliorer et les sarcoïdes ont diminué en taille, en nombre ou ont même complètement disparu. Le traitement a permis d’obtenir une amélioration dans 89% des cas inclus dans notre étude, ce qui montre un lien statistiquement clair entre le traitement et l’amélioration de la situation des sarcoïdes.

Le sexe a une influence statistiquement prouvée sur l’apparition de crottins avec phase liquide: les mâles sont presque deux fois plus touchés que les femelles.

Lors de l’approbation, tous les étalons sont trottés sur un sol dur. | ©  Katja Stuppia Lors de l’approbation, tous les étalons sont trottés sur un sol dur. | © Katja Stuppia

Composante génétique faible

Les héritabilités (hérédité) des caractéristiques de santé étaient toutes faibles. Cela laisse supposer que la composante génétique joue actuellement un rôle secondaire dans la plupart des maladies du cheval demi-sang suisse et que leur apparition est plutôt liée à l’alimentation, à la détention, à l’élevage et à l’entraînement. Seul le sarcoïde présentait un taux légèrement plus élevé, ce qui confirme l’existence d’une prédisposition génétique à cette maladie de la peau.

Vinzenz Gerber
Faculté Vetsuisse
Université de Berne

Une étude très utile!

L’élevage d’un cheval de sport en bonne santé est un aspect central du but d’élevage de la Fédération d’élevage du cheval de sport CH (FECH). Pour que la sélection de ce caractère soit également couronnée de succès, les mesures de sélection doivent être correctement définies et leur efficacité régulièrement contrôlée. La base pour cela est un bon suivi de l’ensemble de la population dans toutes les classes d’âge pertinentes pour une utilisation.

Avec la présente étude, l’ISME Clinique Avenches et Pferdeklinik Berne avec la thèse de doctorat de le groupe N. Altermatt a réussi à mener une enquête très pertinente sur l’état de santé actuel du cheval demi-sang suisse. Dans ce contexte, le présent travail constitue un prolongement de l’analyse de la santé de nos chevaux de 3 ans sur les tests en terrain (Lauper et al.). Elle est donc très utile parce qu’elle tient compte de la période de vie durant laquelle un cheval de sport est utilisé de manière très intensive. Cette étape de la vie est en fait l’objectif de tous les efforts d’un éleveur: un cheval en bonne santé, qui réalise des performances au plus haut niveau dans le sport et qui possède un extérieur fonctionnel et esthétique.

Le travail montre qu’une sélection stricte et constante est nécessaire et efficace dans le domaine de la santé. Les résultats de ce travail seront pris en compte dans la suite du travail d’élevage de la FECH.

Nous remercions l’ISME pour ce travail laborieux et donc très pertinent dans son résultat. Il a été rendu possible grâce aux propriétaires de plus de 1800 chevaux qui ont pris le temps de répondre aux questions sur l’état de santé de leur cheval de sport suisse. Pour cela aussi, nous disons «merci»!

Anja Lüth
Gérante et responsable Studbook FECH

Le contrôle d’entrée comprend également le contrôle du prognathisme. | © Katja Stuppia Le contrôle d’entrée comprend également le contrôle du prognathisme. | © Katja Stuppia

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.