Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Cheval+
Dossier: Transport de chevaux et passage de douanes

Nouvelle limitation de vitesse pour les remorques pour chevaux

02 février 2021 09:00

Jusqu’ici, la vitesse pour les vans pour chevaux sur les autoroutes suisses était limitée à 80 km/h. Depuis le 1er janvier 2021, de telles combinaisons de véhicules peuvent rouler à 100 km/h, sachant néanmoins qu’il convient auparavant de clarifier, de tenir compte et de contrôler certaines choses.

Mit dem Anhänger bei nasser Fahrbahn auf der Autobahn? Das und vieles mehr kann man in den Anhänger-Fahrkursen des TCS üben.
<br />
<br />Avec la remorque sur une autoroute mouillée? Voilà un bon exercice à faire dans les cours de conduite avec une remorque organisés par le TCS. Avec la remorque sur une autoroute mouillée? Voilà un bon exercice à faire dans les cours de conduite avec une remorque organisés par le TCS.

«Enfin» les véhicules légers avec une remorque jusqu’à 3,5 tonnes peuvent rouler à 100 km/h sur les autoroutes suisses. «Enfin», avec une remorque pour chevaux, on n’est plus considéré comme un obstacle par les chauffeurs de camion et on ne doit plus rouler difficilement derrière des 40 tonnes plus lents, mais on peut désormais les dépasser - pour autant que cela soit autorisé sur le tronçon concerné. C’est certainement ce que s’est dit l’un ou l’autre ami du cheval lorsqu’il a entendu parler de cette nouvelle réglementation. Cela étant, il est absolument conseillé de bien se renseigner afin de savoir si son propre véhicule avec la remorque pour chevaux peut effectivement rouler à cette vitesse.

100 km uniquement pour les véhicules à moteur légers utilisés comme véhicules tracteurs

Cette nouvelle règle s’applique à tous les trains routiers légers, soit uniquement pour les véhicules tracteurs jusqu’à 3,5 tonnes. Cela étant, un camion immatriculé comme camping-car avec une remorque de 3,5 tonnes ne peut rouler qu’à 80 km/h. Cela s’applique également pour le camion immatriculé comme camping-car sans remorque qui peut rouler à 100 km/h sur l’autoroute et que la remorque jusqu’à 3,5 tonnes - sans le poids du véhicule tracteur - est tractée par un véhicule léger avec une vitesse autorisée de 100 km/h. Par contre, la vitesse de 80 km/h continue à s’appliquer sur les autoroutes pour les combinaisons de véhicules lourds, soit un véhicule tracteur de plus de 3,5 tonnes avec une remorque jusqu’à 3,5 tonnes.

La fiche technique suisse du véhicule indique en haut à droite la réception par type selon le champs 24 du permis de circulation et au point 17 la Vmax (ici 100 km/h). La fiche technique suisse du véhicule indique en haut à droite la réception par type selon le champs 24 du permis de circulation et au point 17 la Vmax (ici 100 km/h). (JFK Horse World)

Réception par type de remorque

Il est également important de vérifier si la remorque pour chevaux est autorisée pour une vitesse de 100 km/h en fonction de la réception par type. Cela figure sur la page de droite dans le champ 24 du permis de circulation. Conformément à la réception par type, les informations de la fiche technique suisse du véhicule, où la vitesse maximale autorisée (Vmax) de la remorque figure au point 17, doivent ensuite être demandées soit au service des automobiles, soit à un centre technique du TCS, soit à l’importateur ou au fabricant. Si vous ne disposez pas de cette information ou si le document d’immatriculation du véhicule ne comporte qu’un X, il convient peut-être de demander le Vmax au fabricant ou à l’importateur. Le van pour chevaux doit donc satisfaire aux exigences techniques et à la conception pour pouvoir circuler à 100 km/h sur les autoroutes suisses. Le conducteur du véhicule est responsable de la clarification de cette situation. Il est également évident que la charge de la remorque indiquée dans le document d’immatriculation du véhicule tracteur ne doit pas être dépassée.

Les informations de la fiche de données avec numéro d’homologation du type concerné peuvent être obtenues soit auprès du service des automobiles, soit à un centre technique du TCS, soit à l’importateur ou au fabricant. Sous le point 17 figure la vitesse maximale autorisée (Vmax) pour la remorque (source TCS).

La réception par type figure dans le champ 24 du permis de circulation. La réception par type figure dans le champ 24 du permis de circulation. (SVPS-FSSE/Nadine Niklaus)

Attention aux pneux

Non seulement les vans pour chevaux mais également les pneumatiques doivent eux-aussi être prévus pour une vitesse de 100 km/h. Cette information peut être obtenue en consultant sur le pneu l’indice de vitesse signalé sous forme de lettre à droite des indications de dimension, par exemple «N»: 185/60 R 12 C 104/101 N. Cela signifie qu’un indice de vitesse «F» ou «G» est insuffisant. Signification des lettres: F jusqu’à 80 km/h, G jusqu’à 90 km/h, J jusqu’à 100 km/h, K jusqu’à 110 km/h, L jusqu’à 120 km/h, M jusqu’à 130 km/h et N jusqu’à 140 km/h.

Aucun examen n’est exigé par le service des automobiles

Autre point important: aucun examen auprès du service des automobiles n’est exigé pour pouvoir rouler à 100 km/h. Toutefois, si un contrôle périodique est prévu par le service des automobiles, on peut sans autre demander s’il est possible de rouler à 100 km/h avec ce van pour chevaux.

Celui qui se rend à l’étranger avec le van pour chevaux doit impérativement s’informer au préalable des règles de la circulation et des dispositions en vigueur dans le pays concerné. En Allemagne, par exemple, il convient de fixer le macaron vitesse 100 sur la remorque et cette dernière doit répondre aux exigences techniques valables. Attention, les exigences en Allemagne ne sont pas identiques à celles applicables en Suisse.

Der Buchstabe «N» auf dem Pneu bedeutet, dass er für eine Höchstgeschwindigkeit von 140 km/h zugelassen ist.
<br />La lettre «N» sur le pneu indique 
qu’il est autorisé pour une vitesse maximum de 140 km/h. La lettre «N» sur le pneu indique 
qu’il est autorisé pour une vitesse maximum de 140 km/h.

Augmentation du rythme cardiaque pendant le transport des chevaux

Et qu’en est-il du quadrupède derrière, dans le van? Pour le cheval, être transporté dans une remorque n’est pas nécessairement une promenade. Une étude menée par l’Université de Vienne en 2009 l’a prouvé: pendant les 30 premières minutes du voyage, la fréquence cardiaque de tous les chevaux de test a augmenté de manière significative pour atteindre environ 80 battements par minute. Après cela, elle a diminué. En fonction de la durée du transport, elle a encore augmenté après plusieurs heures dans les 30 dernières minutes. La raison pourrait en être le stress dû à la fatigue. On ne sait pas si l’augmentation de la vitesse de 80 km/h à 100 km/h sur les autoroutes a une influence sur le cheval.

Incroyablement bruyant

Un point qui ne peut être ignoré lors de trajet est le bruit perçu derrière dans le van. Le niveau du bruit est d’environ 100 décibels, ce qui équivaut au volume d’une tronçonneuse ou d’une discothèque. Et les nids de poule ou simplement les routes cahoteuses sont également assez inconfortables pour les passagers de la remorque. En effet, comparés à nous quand nous roulons à vélo sur des routes cahoteuses, les chevaux ne voient pas les «obstacles».

Dans les situations délicates

Que faire lorsque la situation devient critique? Lors de la manoeuvre de dépassement d’un camion sur une autoroute, la remorque peut commencer à faire une embardée en raison de l’appel d’air. Cela signifie pour le conducteur qu’il doit freiner immédiatement, brièvement et brusquement. Il ne suffit pas de lever le pied de l’accélérateur car l’énergie cinétique produite par l’embardée doit être convertie. Cela se fait par freinage et l’énergie cinétique est convertie en énergie thermique. La remorque se stabilise alors à nouveau. Mieux encore: il suffit de conduire avec prévoyance afin de ne pas se mettre dans une telle situation. Les cours concernant la conduite avec une remorque, tels que ceux offerts par le TCS, sont fortement recommandés. «Plus d’un conducteur rentre chez lui à la fin de la journée de cours riche de nouvelles expériences, ce qui est bien sûr un énorme plus pour la sécurité», ajoute Adrian Suter, responsable de la formation et du développement et directeur adjoint de TCS Training & Events.

Pour éviter correctement les obstacles, il faut toujours freiner avant de prendre des mesures d’évitement contrôlées. Dans les virages et les giratoires, le trajet peut être facilité pour les chevaux en freinant suffisamment avant d’entrer dans le virage et en accélérant légèrement à la sortie du virage. En règle générale, avec une remorque pour chevaux, il vaut mieux être un peu trop prudent que d’aller trop vite, et il faut bien planifier le voyage et prendre le temps nécessaire. Sur les autoroutes, on peut désormais facilement suivre la vitesse des camions avec un van et favoriser ainsi la fluidité du trafic. Et surtout pour les nouveaux conducteurs: ne jamais se laisser stresser par les autres usagers de la route. Bon voyage!

Nicole Basieux

Pour de plus amples informations

TCS: www.tcs.ch > Camping & voyages > Conseils Camping-Insider > Vitesse de 100 km/h pour les remorques sur les autoroutes suisses

- Guide des bonnes pratiques sur autoroute: www.tcs.ch/mam/Verkehrssicherheit/PDF/Booklets/autobahn-knigge.pdf

- Dans les «conseils camping» sous «règles de la circulation» figurent d’autres informations précieuses également pour les conducteurs de vans pour chevaux, comme par exemple «Fixer correctement la corde de sécurité à la remorque».

- Nouveau en France depuis le 1er janvier 2021: l’affiche «Angles morts » doit être apposée sur les véhicules de plus de 3,5 tonnes. Plus d’informations sur: www.franceroutes.fr/actualites/angle-mort-lautocollant-obligatoire-sur-les-camions-cest-officiel

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.