Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Cheval+
Dossier: En mémoire

Une vie profondément attachée à la Fédération des sports équestres

17 décembre 2021 14:45

Nécrologie de Hans W. Britschgi

Le président de la FSSE Hans W. Britschgi félicite le champion suisse Walter Gabathuler en selle sur Harley au CS à Zurich en 1978. | © FSSE/Roland von Siebenthal Le président de la FSSE Hans W. Britschgi félicite le champion suisse Walter Gabathuler en selle sur Harley au CS à Zurich en 1978. | © FSSE/Roland von Siebenthal

Hans Britschgi est né le 8 juillet 1926 à New York, où son père travaillait pour la fabrique de chaussures Bally. Après le retour de la famille en Suisse en 1927, son père a repris la direction de l’entreprise Hans Hassler AG à Aarau des mains de son beau-père, une entreprise spécialisée dans le secteur des sols et des rideaux. En 1950, son fils Hans lui a succédé avant d’en devenir directeur général en 1966, fonction également exercée dans d’autres entreprises.

Le père de Hans Britschgi, Werner R. Britschgi, était président de la société des courses d’Argovie et initiateur de l’hippodrome Schachen à Aarau. Il était également le propriétaire de Lorenzaccio, un cheval qui a connu un grand succès sur les hippodromes suisses dans les années 1960. Werner R. Britschgi a présidé la Section Courses de la Fédération Suisse des Sports Equestre pour la première fois en 1951, et ensuite de 1953 à 1957.

Son fils, Hans Britschgi, a fait son école de recrues dans la cavalerie en 1946. En 1951, il fut affecté à Fontainebleau en France pour six semaines. De 1952 à 1953, Hans Britschgi a fait partie de l’équipe suisse des cavaliers de Saut d’obstacles. En 1953, il a disputé trois Prix des Nations, soit ceux de Dublin, de Le Zoute et de Rotterdam. En 1958, il s’est qualifié pour la finale avec changement de cheval du Championnat suisse organisé cette année-là à Colombier (NE), où il s’est classé deuxième derrière le surprenant vainqueur Samuel Bürki. Breveté lieutenant de cavalerie en 1947, il a quitté l’armée avec le grade de lieutenant-colonel de l’état-major.

De 1977 à 1978, Hans Britschgi a endossé la fonction de président de la FSSE et ensuite, après la réorganisation et jusqu’en 1984, celle de président central de la Fédération Centrale rebaptisée SZP. Il fut membre de la Commission de Saut de la FEI de 1976 à 1984, et en 1988, il a jugé les épreuves de Saut lors des Jeux Olympiques de Séoul, en Corée du Sud. A partir de 1960, il fut également membre de la Commission technique Saut (en tant qu’expert) de la Section Concours de la FSSE qu’il a présidée à partir de 1964.

Hans Britschgi était marié avec Ignez de Penha Garcia, de nationalité portugaise, décédée en 2017. Le couple avait deux filles.

Tant dans sa fonction de président de la FSSE ou de la SZP que comme membre respecté des instances de la FEI, Hans Britschgi s’est penché sur l’importance du sport en général et sur le rôle du sport équestre et du cheval en particulier. Dans ce contexte, il a reconnu et promu l’importance de l’équitation comme sport de masse. Il s’est engagé pour une amélioration des contrôles antidopage et il a mis de l’ordre dans les doublons existants dans l’administration du domaine vétérinaire.

Hans Britschgi a également réfléchi à la position de la FEI, et au regard de la professionnalisation accrue du sport équestre, il a reconnu que les structures d’alors de la FEI ne répondaient plus à une gestion moderne du sport avec marketing, communication et relations publiques.

Au début des années 1980, lorsqu’il a fallu désigner un successeur au Prince Philip, président de la FEI depuis 1964, Hans Britschgi faisait partie de la Commission chargée de nommer un successeur. Cette «Commission des 4» a convaincu le Prince Philip de rester encore en fonction durant deux ans avant que sa fille, la Princesse Anne, puisse prendre le relais.

Avec le décès de Hans Britschgi, le sport équestre suisse perd une personnalité dirigeante pleine d’initiative et d’enthousiasme qui, il faut le rappeler, savait faire partager ses connaissances sur l’histoire et la culture de pays étrangers aux participants des voyages et des séminaires dirigés par ses soins.

Max E. Ammann

Le constructeur de parcours Paul Weier (avec la roue) et le président du jury Hans W. Britschgi contrôlent le parcours du GP. | © FSSE/Roland von Siebenthal Le constructeur de parcours Paul Weier (avec la roue) et le président du jury Hans W. Britschgi contrôlent le parcours du GP. | © FSSE/Roland von Siebenthal

Hans W. Britschgi Juge de championnats Elite

Hans W. Britschgi, 1978 | © FSSE/Roland von Siebenthal Hans W. Britschgi, 1978 | © FSSE/Roland von Siebenthal

Jeux Olympiques

1988 Séoul

 

CdM Saut

1982 Dublin

1986 Aix-la-Chapelle

1990 Stockholm

 

CE Saut

1975 Munich

1977 Vienne

1983 Hickstead

1985 Dinard

1987 St-Gall

1991 La Baule

 

Finale Coupe du monde

1981 Birmingham

1987 Paris

1989 Göteborg

1996 Genève

 

Hans Britschgi a jugé son premier championnat en 1974 à Lucerne, le CE de Saut Juniors.

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.