Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Cheval+

L’éthique? Ça ne m’intéresse pas …

Cornelia Heimgartner | 11 juillet 2022

Tags : Blogpost

En juin, la FEI a créé la commission indépendante destinée à se pencher sur l’acceptation des sports équestres dans la société, la Social License to Operate. Dans le même temps, en France, un groupe d’étude de l’Assemblée nationale a élaboré un vaste ensemble de mesures visant à garantir des Jeux Olympiques respectueux des chevaux en 2024 à Paris. Par ailleurs, une étude britannique menée en mai auprès de plus de 2000 personnes non concernées par les chevaux a révélé que 60% des sondés étaient d’avis qu’il fallait faire davantage pour la sécurité et le bien-être des chevaux dans les sports équestres.

En Suisse aussi, l’éthique et le bien-être des animaux dans les sports équestres sont plus que jamais d’actualité, comme le prouvent le nouveau partenariat de la FSSE avec la Sporthorse Welfare Foundation, ou l’entretien avec le président de COFICHEV Charles Trolliet à propos du rapport «Réflexions éthiques sur la dignité et le bien-être des chevaux et autres équidés». Cependant, l’éthique dans le sport (équestre) concerne également la relation respectueuse entre athlètes et entraîneurs - un sujet très actuel comme on peut le lire dans la presse quotidienne et dans l’article sur le service «Swiss Sport Integrity».

Donc, l’éthique nous concerne tous et ce même dans les petites choses, que l’on pratique un sport de performance ou un sport de masse. Peut-être faudrait-il parler de «respect» et d’«harmonie» au lieu d’utiliser le terme d’éthique - cela permet de mieux comprendre de quoi il s’agit afin que chacun puisse contribuer à améliorer la situation. Essayons pendant une semaine de ne pas utiliser de mot négatif par rapport à notre cheval. Au lieu de s’énerver contre «cette tête de mule qui nous pousse à bout», pourquoi ne pas essayer de communiquer plus clairement avec «notre ami à quatre sabots déstabilisé qui ne comprend pas sa tâche, afin de le motiver». Déjà cela permet d’instaurer dans les relations avec le cheval une tout autre atmosphère plus en accord avec la fascination de ce partenariat unique entre l’homme et l’animal. Et surtout, n’oublions jamais que toute carrière équestre a débuté par l’amour du cheval - un amour qui ne doit jamais se perdre au fil des ans.

 

Editorial du «Bulletin» n° 5/2022

Cornelia Heimgartner

 

Légende: Le regard est le reflet de l'âme – également chez le cheval. | © Jennifer Oosting

Edition 5/2022

Thèmes: Hyggelig à Herning: Championnats du monde au Danemark | Semis, tenue en fructane et gestion des prairies | Ethique: Il n’est pas facile de jeter ses convictions par-dessus bord

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.