Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Cheval+
Dossier: Détention des chevaux, aménagement du territoire

Le bien-être du cheval, un thème essentiel

Charles F. Trolliet | 17 décembre 2019

Tags : Ethique, Détention des chevaux, Blogpost

Dans les statuts de notre fédération, il est mentionné que celle-ci «s’engage afin que les exigences de la protection des animaux et de la détention des chevaux soient prises en compte de manière suffisante dans le domaine des sports équestres». Avec le «Code d’éthique de la FSSE», nous avons formulé d’une seule voix nos valeurs. Contrairement à ce que j’entends parfois, ce ne sont pas des paroles en l’air ou de belles déclarations! La FSSE a pris, ces dernières années, diverses mesures pour assurer mieux encore le bien-être de nos compagnons de sport et de loisir, que ce soit au niveau de la formation, des règlements ou de la communication, et elle entend bien continuer sur cette voie. Seule une bonne formation permet d’utiliser les chevaux en leur accordant tout le respect nécessaire et vous pourrez découvrir dans ce numéro du «Bulletin» les brevets d’équitation western et de monte dans l’espace public. Sur le plan réglementaire, après l’introduction de mesures claires en cas de présence de sang et de l’obligation d’avoir un juge en permanence sur la place d’échauffement en dressage également, c’est la réglementation concernant le serrage des muserolles qui entrera en vigueur en 2020. La FSSE a également soutenu l’étude sur la santé du dos des chevaux qui est présentée dans ce «Bulletin», étude qui doit contribuer à améliorer le bien-être des chevaux montés. Et c’est avec grand plaisir que j’ai constaté que, lors du workshop organisé par la Protection Suisse des Animaux, non seulement les discussions avaient été factuelles et constructives, mais aussi que la majorité des intervenants, à pied comme à cheval, étaient issus des rangs de notre fédération, ce qui démontre que la PSA nous reconnaît comme un interlocuteur valable en matière de bien-être du cheval.

Certes, on peut toujours faire mieux, former, chercher à corriger de mauvaises habitudes ou sanctionner des manquements graves. C’est le rôle de notre fédération, de ses officiels mais aussi de chacune et chacun de nous. Et dans ce sens, je ne peux que m’associer aux réflexions du président de la Commission vétérinaire qui sont publiées dans une nouvelle rubrique «Point de vue» qui donnera régulièrement la parole à différents acteurs du monde équestre.

Sans orgueil mais avec fierté, je considère que la FSSE est sur le bon chemin en matière de respect du bien-être du cheval et je me réjouis tant des progrès déjà accomplis que de ceux que nous ferons encore en faveur de nos compagnons de vie, les chevaux.

© SPA/K. Stuppia © SPA/K. Stuppia

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.