Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Cheval+

Fit for my horse!

Un programme de fitness progressif pour les cavalières et les cavaliers et ceux qui veulent le devenir

Elaboré avec la collaboration de Liz Davidson BSc (Hons) Physiotherapy, MSc Sports Physiotherapy, RISPT, Medbase Sports Medical Center

L’équitation est très exigeante pour le corps : il doit par exemple être constamment et le plus souvent inconsciemment en équilibre, ce qui implique une certaine tension corporelle, les extrémités étant utilisées indépendamment les unes des autres et de manière coordonnée lors de l’utilisation des aides. Et ce n’est que le début. L’équitation est donc très complexe et exige de la coordination, de l’équilibre, des sensations et de la technique. 

La condition physique est importante pour le bien-être en général, l’état de santé et l’espérance de vie, tant pour le cheval que pour la cavalière ou le cavalier. L’équitation exige entre autres de ceux qui la pratique une bonne musculature du tronc afin de ménager et de soulager au maximum le cheval. Lorsque nous nous mettons en forme, nous le faisons également pour notre partenaire, le cheval.

Dans ce contexte, la forme consiste à être bien préparé, entraîné, coordonné et en équilibre, avec une musculature du tronc stable. Cela permet également de moins perturber le cheval dans ses mouvements et son équilibre par des mouvements non coordonnés.  

Les cavalières et les cavaliers qui ne sont pas en équilibre en raison d’une mauvaise posture peuvent perturber sensiblement les mouvements du cheval et provoquer de l’inconfort, voire même de la désobéissance. Dans ces conditions, même les athlètes légers peuvent représenter une charge considérable pour les chevaux.

Une posture asymétrique peut également entraîner une fatigue accrue et une diminution de la concentration ou des douleurs lors de la pratique de l’équitation, ce qui peut également nuire à la performance du couple cavalier-cheval dans le sport.  

C’est pourquoi les cavalières et les cavaliers devraient accorder une attention particulière aux zones du dos, des épaules et des adducteurs de la hanche. Les déséquilibres musculaires et une réduction de la mobilité nuisent à la position du corps puissante, symétrique et équilibrée nécessaire en selle.  

Les exercices suivants aident à renforcer et à améliorer de manière ciblée ces domaines spécifiques pour les cavalières et les cavaliers ou les personnes qui souhaitent débuter l’équitation.  

Niveau de difficulté 1

Niveau de difficulté 2

Niveau de difficulté 3

Warm-Up

Pour obtenir un effet optimal, les exercices doivent être effectués 2 à 3 fois par semaine. Une exécution correcte des exercices ainsi que les recommandations concernant les répétitions et les progressions doivent être absolument respectées. 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.