Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Concours Complet
Concours Complet

De la tactique, de la volonté et des forces unies pour aller à Tokyo

24 juin 2019 08:00

C’est une discipline qui exige tout des couples cavalier-cheval: la précision, la souplesse, l’esthétique, la puissance, l’endurance, la coordination, la confiance et enfin le courage. On parle ici de la discipline reine du sport équestre, le Concours Complet, qui est également une discipline olympique tout comme le Dressage, le Saut et le Para-Equestrian Dressage. Et c’est exactement là où l’élite suisse du CC veut aller: aux Jeux Olympiques 2020 à Tokyo.

Tiziana Realini et Toubleu de Rueire au CCIO4* de Pratoni del Vivaro (ITA). Tiziana Realini et Toubleu de Rueire au CCIO4* de Pratoni del Vivaro (ITA). (Foto: FEI/M. Agenziano)

Depuis l’hiver passé, on ressent une volonté farouche dans le camp suisse du Concours Complet. Rien que le fait d’avoir pu engager Andrew Nicholson, un des meilleurs cavaliers de Cross du monde, comme coach suisse pour les cross a fait souffler sur le CC suisse non pas un vent frais mais un véritable ouragan. A l’occasion de trois entraînements en Suisse avant le début de la saison, les cavaliers des cadres Elite et Perspective ainsi que quelques cavaliers de la relève ont été testés et ont pu profiter des exercices, des conseils et des expériences précieuses de la star du CC. Les cavaliers de CC ont déjà lancé la saison verte en mars, et ce ne sont pas moins de 13 cavalières et cavaliers suisses qui disputent actuellement des compétitions de niveau 4*, en partie avec plusieurs chevaux.

 

Deux voies - un but

L’objectif commun déclaré de la saison consiste à s’assurer une place de quota par équipe pour les Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo. Pour atteindre ce but, il existe plusieurs possibilités. Et dans le but d’avoir les meilleures chances possibles, on a besoin de chaque couple cavalier-cheval afin que tous puissent être engagés de façon optimale et qu’ils bénéficient d’un temps de récupération suffisant entre les grands événements. En ce qui concerne les possibilités de qualification, lors des Championnats d’Europe à Luhmühlen (GER), deux équipes supplémentaires peuvent encore se qualifier pour les Jeux Olympiques sachant que lors des Jeux Equestres Mondiaux de l’an passé à Tryon (USA), les nations européennes, soit l’Allemagne, la France, l’Angleterre et l’Irlande, avaient déjà obtenu leur qualification.

Une autre possibilité de qualification passe par la série de la Coupe des Nations. L’objectif consiste à récolter le plus grand nombre possible de points. Par ce biais, une équipe peut également se qualifier pour Tokyo. Et afin que tout se déroule de façon optimale, l’équipe suisse sera toujours accompagnée par Ernst Wettstein, entraîneur technique pour le Dressage et le Saut, ou par Andrew Nicholson, coach pour le Cross.

 

Combat dans le bassin des requins

En plus de l’équipe suisse, d’autres nations tentent également de se qualifier. Les principaux rivaux de la Suisse sont la Belgique, les Pays-Bas, la Suède, l’Italie, le Danemark, la Finlande et l’Espagne, et de précieux points peuvent être gagnés lors des compétitions suivantes de la Coupe des Nations:

  • Houghton Hall (GBR) 23-26.5.2019
  • Pratoni del Vivaro (ITA) 5-9.6.2019
  • Strzegom (POL) 26-30.6.2019
  • Cappoquin (IRL) 24-28.7.2019
  • Le Pin au Haras (FRA) 7-13.8.2019
  • Waregem (BEL) 19-22.9.2019
  • Boekelo (NED) 10-13.10.2019

Un autre moyen pour se rendre aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020 consiste à se qualifier en tant que cavalier individuel, sachant néanmoins qu’il s’agit d’une entreprise relativement difficile et également coûteuse et épuisante. A cet effet, un classement spécifique, le FEI Olympic Athletes Ranking, qui regroupera les quatre meilleurs résultats par couple du 1er janvier au 31 décembre 2020, sera établi.

Nicole Basieux

L’équipe suisse gagnante du FEI Eventing Nations Cup de Pratoni del Vivaro (ITA). L’équipe suisse gagnante du FEI Eventing Nations Cup de Pratoni del Vivaro (ITA). (Photo: FEI/M. Agenziano)

Où nous situons-nous aujourd’hui?

Après une huitième place lors du premier Prix des nations à Houghton Hall (GBR), la Suisse a obtenu une victoire sensationnelle à Pratoni del Vivaro en Italie, face à une concurrence très forte, dont la France, championne olympique. Le chef d’équipe Dominik Burger constate: «Tout comme en Angleterre, nos cavalières et cavaliers ont réalisé une belle performance, mais cette fois, cela s’est concrétisé par ce magnifique résultat. Avec nos coachs Andrew Nicholson et Ernst Wettstein, nous sommes sur la bonne voie et nous continuons à travailler dur. Comparé à la concurrence étrangère, notre équipe de CC est encore très jeune. Mais elle croit en elle, elle est très motivée et tous se battent les uns pour les autres.»

Nouveau système d’étoiles dans le Concours Complet à partir de 2019

Afin d’adapter la désignation des degrés de difficultés des épreuves de Concours Complet à celle du Saut d’obstacles, les épreuves internationales de CC les plus difficiles sont considérées dès cette année comme des CCI5* au lieu des CCI4*, désignation appliquée jusqu’alors. Les exigences restent les mêmes sachant que les épreuves moins exigeantes ont également une étoile en plus. Par contre, une nouvelle catégorie plus basse a été introduite sous le nom de CCI1*.

De plus, l’ancienne différence faite entre les CCI pour les épreuves CC complètes et les CIC pour les épreuves réduites n’existe plus dans la nouvelle terminologie. Désormais, seul le sigle CCI sera utilisé, complété par la lettre L (pour «long», épreuve complète) ou la lettre S (pour «short», épreuve réduite).

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.