Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Concours Complet
Concours Complet

Les prix des nations renforcent l’esprit d’équipe

17 décembre 2019 08:30

Le forum CC 2019 était totalement placé sous le signe des Jeux Olympiques de Tokyo 2020. L’équipe qui a participé aux concours prix des nations en 2019 a parlé de ses expériences sur la voie de la qualification olympique. Enfin, et en plus d’une rétrospective statistique et des informations en matière de règlement, les meilleurs chevaux et cavaliers de CC ont été récompensés.

Table ronde avec les cavalières et cavaliers de l’équipe du cadre Elite. (Photo: T. Acklin) Table ronde avec les cavalières et cavaliers de l’équipe du cadre Elite. (Photo: T. Acklin)

Au début de l’année, la Suisse s’est totalement axée sur la série des prix des nations en ce qui concerne le Concours Complet et elle est parvenue à obtenir son ticket par équipe pour Tokyo 2020. Le chef d’équipe Dominik Burger a retracé ce parcours. Un premier facteur important dans cette optique a été l’engagement du cavalier de classe mondiale Andrew Nicholson, qui soutient la scène helvétique du CC avec beaucoup d’engagement et d’enthousiasme. De plus, la victoire dans le Prix des nations en Italie a également été déterminante et même les plus sceptiques ont commencé à y croire. Dans la foulée, une équipe soudée et engagée, composée des cavaliers, des propriétaires de chevaux, des coaches et des accompagnants a été formée, permettant aux cavaliers et aux chevaux de constamment s’améliorer au fil des épreuves. Lors de la table ronde, tous les cavaliers de CC présents ayant représenté la Suisse lors d’un ou de plusieurs prix des nations ont pris la parole. Evelyne Niklaus, la manager du sport au sein de la FSSE, a animé cette table ronde et elle a demandé aux cavaliers comment ils avaient vécu cette collaboration. Pour Tiziana Realini, la préparation était tout autre que celle de 2008 avant sa participation aux Jeux Olympiques de Hongkong: «J’étais alors seule, j’avais tout dû planifier toute seule, je n’étais entourée que d’une petite équipe. Je ne connaissais pas cet esprit d’équipe. Désormais, on n’est plus seul, chacun se bat comme moi.» Teresa Stokar était nouvelle dans l’élite et elle s’est sentie bien accueillie: «Même s’il s’agit d’un monde de requins, j’ai pour ma part été magnifiquement soutenue et prise par la main. La cohésion était bonne lors des concours et tous étaient présents lors du départ du Cross.» Eveline Bodenmüller a également ressenti cette motivation: «C’était super de constater à quel point les autres vibraient avec nous.» Roxane Gonfard, qui vit en France et ne participe pas aux concours suisses, se sent bien intégrée dans l’équipe. Felix Vogg a souligné l’importance des prix des nations: «Ce n’est que cette année que ces épreuves sont devenues intéressantes dans notre sport car il s’agissait d’obtenir un ticket pour les JO. Cet aspect a donné une véritable impulsion à la Suisse, aux cavaliers et à l’entourage. Ces concours devraient bénéficier de plus d’attention à l’avenir, sachant qu’ils promeuvent l’esprit d’équipe.» Et Patrizia Attinger a renchéri: «La sensation après la victoire dans le Prix des nations de Pratoni était vraiment particulière et marquante.» Caroline Gerber, qui s’est toujours élancée la première lors des cinq prix des nations et dont le résultat n’a jamais été biffé, a parlé de son rôle «d’éclaireuse»: «J’étais la première de l’équipe suisse à prendre le départ lors de mon tout premier prix des nations. Cela m’a réussi et m’a donné confiance. Je n’ai aucun problème à changer de plan et à m’adapter à des situations imprévues. C’est donc ok pour moi de prendre le départ sans avoir pu suivre le parcours d’autres cavaliers.» Et tous ont été d’accord sur le fait qu’il faut avoir une équipe à la maison qui décharge les cavaliers, ainsi que des employeurs accommodants qui permettent de s’absenter. «Mes enfants sont habitués à mes longues absences, ils ne connaissent rien d’autre et ils sont devenus indépendants. La famille est également source de force», toujours selon Camille Guyot. Et à la question de savoir ce qu’il peut dire de ses expériences olympiques, Felix Vogg a répondu: «Ce n’est pas vraiment différent des autres compétitions. Les préparatifs sont souvent un peu énervants mais Dominik Burger nous décharge énormément. L’aspect médiatique est souvent plus important que le sport, ce qui me dérange personnellement.»

Le chef de la discipline Peter Attinger (Photo: T. Acklin) Le chef de la discipline Peter Attinger (Photo: T. Acklin)

Programme

Cet hiver, trois formations ouvertes aux cadres sont prévues avec Andrew Nicholson, à quoi s’ajouteront deux entraînements d’été. En outre, et en plus du soutien d’Ernst Wettstein, des entraînements de compétition sont prévus avec des entraîneurs de Dressage et de Saut renommés en vue de Tokyo 2020. De plus, les cavalières et les cavaliers du cadre CC Elite pourront tester leur propre condition et leurs éventuels déséquilibres grâce au dépistage soutenu par Swiss Olympic, et les résultats permettront d’élaborer un programme d’accompagnement de physiothérapie pour eux.

En vue d’une qualification pour Tokyo 2020, les cavalières et cavaliers de CC doivent remplir jusqu’au 1er juin 2020 les critères de qualification de la FEI et avoir disputé deux épreuves de sélection de la FSSE et de Swiss Olympic, dont une doit avoir été terminée avec un MER (résultat de qualification).

 

Changements de règlement

Lors du forum CC, les changements de règlement CC, dont certains points ont été adaptés au règlement FEI, ont également été abordés. Dans la discipline partielle Saut, chaque seconde de dépassement de temps sera sanctionnée par 0,4 point de pénalité. De plus, à partir de 2020 et dans toutes les disciplines, les chevaux devront porter un numéro de tête. Enfin, la nouvelle réglementation en matière de muserolles s’applique également au CC.

Le port de la Medical Card sera aboli à partir de 2020. En lieu et place, les cavalières et les cavaliers devront indiquer un numéro d’urgence d’une personne de contact. La possibilité d’enregistrer automatiquement ce numéro lors des engagements est actuellement en cours de traitement. Par ailleurs, le port d’une protection dorsale en dessous du niveau 3 n’est plus autorisée. Enfin, à partir de la saison prochaine, la présence d’un médecin sur place ne sera plus requise; la présence d’ambulanciers bien formés et bien équipés suffira.

Les cavalières et cavaliers de l’équipe d’Elite sont honorés. (Photo: T. Acklin) Les cavalières et cavaliers de l’équipe d’Elite sont honorés. (Photo: T. Acklin)

Récompenses

Felix Vogg a reçu plusieurs bouteilles de prosecco étant donné qu’il a obtenu le plus grand nombre de points FSSE avec plusieurs chevaux et qu’il a également remporté avec Colero la Swiss Eventing Cup, une épreuve 4* créée il y a quelques années par Danièle Vogg et Peter Attinger et sponsorisée par eux. Tous les participants au CE de toutes les catégories d’âge ont été distingués, tout comme les cavaliers des prix des nations et les champions suisses. Le cheval Chester SP, propriété de Cornelia Knoll, avait le plus grand nombre de points FSSE à son actif. Les cavaliers les plus brillants de la Coupe Juniors B et M ont reçu un pantalon de training. Enfin, le concours d’Aarau a été récompensée pour la meilleure organisation.

Les amis du CC suisse ont apprécié l’événement organisé par la FSSE et ils se réjouissent d’ores et déjà de vivre une année olympique passionnante.

Tamara Acklin

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.