Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Saut
Saut

CSIO St-Gall: 3ème place pour les cavaliers suisses de saut lors d’un Prix des nations digne d’un polar!

02 juin 2019 18:40

Die Schweizer Nationenpreis-Equipe in St. Gallen 2019: v.l.n.r.: Niklaus Rutschi und Cardano CH, Steve Guerdat und Albführen's Bianca, Equipenchef Andy Kistler, Paul Estermann und Lord Pepsi sowie Martin Fuchs mit Chaplin (Bild: Facebook CSIO St. Gallen / Katja Stuppia) L'Equpie Suisse à St-Gall 2019: d.g.à.d.: Niklaus Rutschi avec Cardano CH, Steve Guerdat avec Albführen's Bianca, Chef d'Equipe Andy Kistler, Paul Estermann avec Lord Pepsi et Martin Fuchs avec Chaplin - ici en selle de Ghost de Reville (Image: Facebook CSIO St. Gallen / Katja Stuppia)

Le suspense était à son comble lors de l’édition 2019 du Prix des nations de Suisse du CSIO St-Gall. Dans des conditions idéales, du sport au plus haut niveau a été proposé au public venu nombreux, sachant que ce sont surtout trois nations qui ont dominé cette épreuve. Après la première manche, les équipes française et italienne étaient en tête ex aequo avec chacune zéro point devant la Suisse avec 4 points.

Martin Fuchs et Chaplin, comptabilisant 4 points après la première manche, ont assuré le premier sans-faute pour la Suisse lors de la deuxième manche. Le prochain cavalier à prendre le départ avait également fait 4 points lors de la première manche. Niklaus Rutschi et Cardano CH n’ont cependant rien lâché et le couple est également resté sans faute avec une prestation convaincante.

Et c’est avec un autre sans-faute que le routinier de l’équipe suisse, Paul Estermann, a peaufiné le résultat final de la deuxième manche. Sachant que le parcours de Steve Guerdat ne pouvait pas améliorer ce résultat déjà parfait, le dernier cavalier de l’équipe suisse a donc renoncé à prendre le départ dans la deuxième manche.

Il s’agissait dès lors d’attendre ce que les deux nations de tête allaient présenter.  

Le dernier cavalier de l’équipe française, Kevin Staut, n’a pas été en mesure de garder sa concentration après la longue interruption du concours suite à la chute du cavalier brésilien Stefan de Freitas Barcha et il a fait 4 points, tout comme son collègue de l’équipe Guillaume Foutrier avant lui, ce qui a permis à la Suisse de rejoindre la France. Quant à Luca Marziani, le dernier cavalier italien, il a fait une faute à la rivière. Ainsi, après deux manches, trois nations étaient ex aequo et un barrage était nécessaire pour les départager.  

Pour le barrage auquel seul un cavalier par nation peut participer, le chef de l’équipe suisse Andy Kistler a envoyé le couple Steve Guerdat et Albführen’s Bianca dans le parcours réduit. Celui-ci avait la lourde tâche de lancer le barrage. Lorsqu’il a fallu aborder le double, les deux sont arrivés avec un peu trop d’élan et une perche est tombée. 4 points de pénalité.

Le Français Guillaume Foutrier a ensuite réussi un sans-faute dans le temps de 44.09, un chrono que l’Italienne Guilia Martinengo Marquet n’est pas parvenue à battre malgré son parcours sans faute très rapide (44.45). Ainsi la France a remporté l’épreuve devant l’Italie et la Suisse.  

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.