Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Saut
Saut

CdM Herning 2022 – Après la deuxième journée de compétition des cavaliers de saut : une place sur le podium est encore possible

11 août 2022 20:06

La lutte pour les médailles du classement par équipe s’est poursuivie lors de la deuxième journée des compétitions de saut d’obstacles. Après la chasse, la Suisse pointait à la 5ème place intermédiaire. Malgré de bonnes performances, la Suisse a rétrogradé avec un peu de malchance à la 7ème place intermédiaire avec un total de 14.83 points de pénalité – mais son retard sur la troisième place est minime.

Avec Vancouver der Lanlore, le premier cavalier suisse, Pius Schwizer  a donné l’exemple avec un magnifique parcours sans faute qui, avec le résultat de la veille, représente un total de 7,38 points de pénalité que le Soleurois emportera avec lui pour la deuxième manche de demain. «Vancouver est en bonne forme. C’était déjà le cas hier, mais nous avons simplement eu un peu de malchance. Aujourd’hui, un sans-faute – c’est bien entendu très important pour l’équipe et, je l’espère, une motivation pour mes collègues», a déclaré un Pius Schwizer satisfait après son parcours, et d’ajouter : «L’ambiance ici au Danemark est tout simplement merveilleuse et c’est très agréable de pouvoir participer à cette compétition !»

Pius Schwizer avec Vancouver de Lanlore (Photo: Hippo Foto - Dirk Caremans) Pius Schwizer avec Vancouver de Lanlore (Photo: Hippo Foto - Dirk Caremans)

Edouard Schmitz et Quno ont réalisé un excellent parcours sans faute jusqu’au dernier obstacle ! Une faute des antérieures après la puissante poussée de Schmitz à la rivière qui n’est pas parvenu à retrouver totalement son calme. Quoi qu’il en soit, il s’agit d’une superbe performance du jeune Genevois qui comptabilise un total de 8,52 points de pénalité. «Je suis très satisfait de la prestation de Quno. Il a incroyablement bien sauté et je pense qu’il n’avait jamais été aussi en phase avec moi que dans ce parcours qui était très harmonieux. La barre au dernier obstacle est totalement de ma faute. Mais vu la façon dont Quno saute actuellement, nous avons une chance de faire un sans-faute demain avec l’équipe. Let’s go for it!», a résumé Edouard Schmitz après son parcours.

Martin Fuchs et Leone Jei ont débuté avec une faute précoce au troisième obstacle. Par la suite, le couple a réalisé un parcours parfaitement maîtrisé sans aucune difficulté et il présente un total de 4,36 points de pénalité. Les impressions de Martin Fuchs après son parcours : «Leone a sauté les deux premiers obstacles avec beaucoup de prudence et j’avais en fait une bonne impression. Ensuite, j’ai un tourné un peu court sur le trois. Là aussi, il a sauté très prudemment, mais il a un peu regardé vers le bas, vers le bidet et il n’a pas terminé son saut. Cela a suffi pour une faute et je savais que je devais impérativement terminer le parcours sans faute supplémentaire afin d’obtenir un bon résultat pour l’équipe et pour le classement individuel. Après cette faute, Leone a sauté de manière fantastique. Mais j’ai été surpris et déçu pendant une seconde par cette faute précoce et j’ai eu de la peine à me reconcentre immédiatement et pleinement sur le reste du parcours.»

Le dernier cavalier, Steve Guerdat montant Venard de Cerisy, avait alors la possibilité d’améliorer le résultat de l’équipe avec un sans-faute afin qu’un des quatre points puisse être biffé. Malheureusement, il n’y est pas parvenu, Le couple a très bien débuté mais une faute des postérieurs sur la Bruxelles et une faute à l’avant-dernier obstacle l’ont fait rétrograder dans le classement individuel avec un total  de 9,95 points de pénalité et ce résultat a été biffé pour l’équipe qui présente désormais un total de 14,83 points de pénalité. Steve Guerdat était un peu perplexe après son parcours : «Je ne sais pas trop. Sur le paddock d’échauffement, Venard a super bien sauté et au début du parcours il était agréable à monter et décontracté. Jai pensé qu’il était idéal avant le vertical avec la Bruxelles mais il n’a pas du tout sauté correctement et franchement, je ne sais pas pourquoi. Pour la deuxième faute, la distance était difficile. j’ai peut-être voulu l’aider un peu trop et je l’ai peut-être redressé un peu trop tôt. Mais oui, vu les bonnes sensations que j’avais avec lui, je suis d’autant plus déçu du résultat.»

Après la deuxième journée de compétition, l’équipe suisse pointe à la 7ème place. Un jour avant la finale, la Suède est en tête (3,69), devant la France (5,44), et l’Allemagne, troisième avec 11,7 points, qui devance la Suisse de moins d’une faute.  

Les résultats intermédiaires pour la compétition individuelle :

15. Martin Fuchs et Leone Jei (4.36)
33. Pius Schwizer et Vancouver de Lanlore (7.38)
38. Edouard Schmitz et Quno (8.52)
48. Steve Guerdat et Venard de Cerisy (9.95)

Demain soir à 21 heures débutera la deuxième manche finale de la deuxième épreuve avec les 10 meilleures équipes qui se disputeront les médailles par équipe.  

Format de la compétition

La première épreuve sera une épreuve de chasse. Les écarts par rapport au meilleur temps seront convertis en points de pénalité en les multipliant par 0,5.

Les cavaliers gardent ces points de pénalité pour la deuxième épreuve qui sera décisive pour le classement par équipe. Elle se déroulera en deux manches non chronométrées plus barrage chronométré en cas d’égalité de points pour la première, deuxième et/ou troisième place du classement par équipe. Seules les dix meilleures équipes seront admises à la deuxième manche, et ce sur la base des résultats des trois meilleurs cavaliers de chaque équipe. Après cette deuxième épreuve, les médailles du Championnat du monde par équipe seront remises (les trois meilleurs résultats de chaque épreuve partielle d’une équipe sont pris en compte pour le classement). Les cavaliers non qualifiés pour la deuxième manche du classement par équipe mais figurant parmi les 60 meilleures à l’issu des deux premières épreuves partielles participeront également à cette épreuve décisive pour l’admission à la troisième épreuve.

La troisième épreuve sera décisive pour le classement individuel et les cavaliers garderont tous les points de pénalité des épreuves antérieures. Elle se déroulera en deux manches non chronométrées plus barrage chronométré en cas d’égalité de points pour la médaille d’or. Seront autorisés à prendre le départ pour la première manche les 25 meilleurs binômes sur la base des points de pénalité cumulés lors de la première et de la deuxième épreuve. Ensuite, les douze meilleurs binômes seront autorisés à participer à la 2e manche décisive.

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.