Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Cheval+

Conférence des présidents sous le signe du COVID-19

27 août 2020 14:45

Les présidentes et les présidents des associations membres de la Fédération Suisse des Sports Equestres se sont réunis le 26 août 2020 à Berne à l’occasion de la Conférence des présidents dont l’un des thèmes principaux était la pandémie de COVID-19 et ses nombreuses répercussions sur divers domaines d’activité de la fédération.

Programme de stabilisation de la Confédération

Damian Müller, vice-président de la FSSE (Photo: FSSE/Cornelia Heimgartner) Damian Müller, vice-président de la FSSE (Photo: FSSE/Cornelia Heimgartner)

Le vice-président Damian Müller a informé les présidentes et les présidents sur la situation en rapport avec le programme de stabilisation de la Confédération. 18 demandes ont été enregistrées auprès du secrétariat de la FSSE provenant en premier lieu d’écoles d’équitation et d’organisateurs de concours internationaux. 

Les demandes vont être examinées par un organe de révision externe et neutre afin de déterminer si les critères, à savoir un dommage net d’au moins 20 000 francs et l’importance structurelle de l’organisation, sont remplis et si les demandes ont été formulées correctement.  Les demandes ayant passé cette étape seront alors présentées au groupe de travail compétent de la FSSE chargé d’élaborer un concept de stabilisation détaillé et de le remettre à Swiss Olympic, l’association faîtière du sport suisse, respectivement à l’Office fédéral du sport (OFSPO). Après validation du concept de stabilisation par Swiss Olympic, la FSSE devra conclure avec chaque demandeur agréé une convention de prestation individuelle stipulant la manière dont le montant promis doit être utilisé jusqu’à la fin de l’année. Le contrôle du respect de cette convention de prestation est également du ressort de la FSSE sachant qu’en cas de non-respect, les montants concernés devront être remboursés à Swiss Olympic.

Le montant accordé au sport équestre suisse par Swiss Olympic s’élève au maximum à 2,1 millions de francs.

Procédé relatif aux modifications de règlements

Franz Häfliger, Verantwortlicher Wettkampfsport im Vorstand des SVPS (Bild: Cornelia Heimgartner) Franz Häfliger, Verantwortlicher Wettkampfsport im Vorstand des SVPS (Bild: Cornelia Heimgartner)

Lors de sa courte intervention, Franz Häfliger, responsable du sport de compétition au sein du Comité FSSE, a résumé le processus actuel relatif aux changements de règlements et il a ensuite proposé de l’optimiser. Cette proposition prévoit notamment que si la Commission des règlements (COREGL) de la FSSE n’est pas d’accord avec la recommandation des commissions spécialisées «Règlements» des disciplines, une séance de conciliation soit prévue entre les représentants des deux organes. Si les représentants n’arrivent pas à trouver un terrain d’entente commun lors de cette rencontre, le projet de modification de règlements est soumis au comité qui prendra une décision finale par rapport à l’acceptation ou au rejet du projet. Avec cette modification en cas de désaccord, le procédé relatif aux changements de règlement se prolongera d’environ deux semaines. Ainsi, les règlements modifiés pourront être publiés à la mi-octobre au plus tard. Ce nouveau procédé serait appliqué pour la première fois en 2021, c’est-à-dire pour des modifications de règlements qui entreront en videur le 1er janvier 2022.

La discussion animée a montré que la proposition est en principe bienvenue, mais que la question du calendrier du processus et de l'inclusion de la base nécessite encore quelques ajustements.

Changement de cap au comité?

A la fin de l’assemblée, le vice-président de la FSSE Damian Müller a pris la parole. Dans son exposé concis et pertinent, il a soulevé la question de savoir si le comité de la FSSE doit faire l’objet d’une réorganisation fondamentale lui permettant de mieux agir au niveau stratégique et de pouvoir disposer d’une meilleure vue d’ensemble des activités de la fédération. On peut se demander s'il est toujours nécessaire que les membres du comité soient élus dans les domaines prévus dans les statuts. Il était certain que le comité devrait être composé d'experts confirmés issus d'un large éventail de domaines.

Toutefois, sans une répartition fixe des responsabilités, le comité serait en mesure d'adapter ses ressources de manière plus efficace et plus souple aux circonstances actuelles. Une des principales tâches du comité, à savoir développer et déterminer l'orientation stratégique de l'association, pourrait ainsi être mieux remplie.

Damian Müller a souligné que les associations membres n’étaient pas appelées à prendre une décision hâtive, mais les a invitées à réfléchir à ce thème.

Les présidentes et les présidents des associations membres de la Fédération Suisse des Sports Equestres se sont réunis le 26 août 2020 à Berne à l’occasion de la Conférence des présidents (Photo: FSSE/Cornelia Heimgartner) Les présidentes et les présidents des associations membres de la Fédération Suisse des Sports Equestres se sont réunis le 26 août 2020 à Berne à l’occasion de la Conférence des présidents (Photo: FSSE/Cornelia Heimgartner)

Informations de la séance du Comité

Ce 26 août 2020, le Comité de la FSSE s’est également réuni avant la Conférence des présidents pour traiter des sujets d’actualité. Avec la pandémie de COVID-19 et ses larges répercussions sur les activités de la fédération en toile de fond, les chiffres semestriels et les perspectives budgétaires pour l’année prochaine étaient en point de mire. Pour la FSSE également, 2020 est une année difficile au niveau des finances sachant cependant que grâce aux mesures prises comme la réduction de l’horaire de travail au secrétariat et la réduction des dépenses dans les disciplines, les pertes ne sont pas aussi importantes que ce qu’on craignait. Grâce à l’engagement des organisateurs et des participants, le redémarrage des concours nationaux a apporté une certaine détente au niveau des finances de la fédération ce qui a permis d’amortir les pertes. En contrepartie, l’offre en matière de concours internationaux reste fortement réduite, ce qui a permis à la FSSE de réduire certaines dépenses. Quoi qu’il en soit, c’est un budget négatif pour 2021 qui sera soumis au vote de l’assemblée automnale des membres.

Toujours en rapport avec la situation actuelle incertaine relative aux manifestations, le Comité a traité une demande du comité d’organisation du CSIO St-Gall concernant l’attribution du statut O, sachant qu’il appartient aux fédérations faîtières nationales d’attribuer ce statut à un concours de leur pays. Actuellement en Suisse, seul le CSIO St-Gall remplit les exigences élevées de la Fédération Equestre Internationale (FEI) pour obtenir un tel statut. Or, pour pouvoir offrir les standards de qualité exigés, le CSIO St-Gall doit régulièrement procéder à d’importants investissements, en particulier au niveau des infrastructures. C’est pourquoi le comité d’organisation a demandé au Comité FSSE d’octroyer le statut O pour les prochaines dix années – donc jusqu’en 2030, à cette manifestation traditionnelle organisée sur le Gründenmoos, et ce afin de renforcer la sécurité de planification, demande acceptée par le comité sur le principe. Cette année, et en raison de la pandémie, le CSIO St-Gall n’a pas eu lieu. Cela étant, le comité d’organisation est déjà en pleins préparatifs pour le concours de l’an prochain. 

Par ailleurs, diverses personnes ont été élues au sein des divers organes. Ainsi, le Comité a élu Beat von Ballmoos comme chef de la discipline Saut. Le Zurichois qui endossait la fonction de chef de l’administration au sein du directoire Saut depuis le 1er janvier 2019 a été proposé par l’OKV et était le candidat privilégié du directoire. Il entrera en fonction le 1er janvier 2021 pour succéder à Stefan Kuhn qui a dirigé avec succès la discipline durant de longues années. Le poste de chef de l’administration de la discipline Saut sera mis au concours ces prochaines semaines. Par ailleurs, Doris Schmid de Suhr (AG) a été élu au poste de cheffe de l’administration du directoire de la discipline Attelage, poste resté vacant durant un certain temps. Enfin, le Comité a accepté un roulement au sein de la Commission Formation de base (COFB): Nadine Zwahlen se retire et elle est remplacée par Hermann Riedel d’Iffwil (BE) dans le but d’assurer la représentation de l’Association Suisse du Cheval Islandais (IPV CH) au sein de cette commission.

Pour terminer, une représentation du directoire Dressage a présenté au Comité les lignes directrices et la direction de la future orientation stratégique et de l’organisation de la discipline et elle a discuté de la marche à suivre. L’aménagement concret et l’attribution des postes va se poursuivre et le directoire donnera des informations détaillées en temps utile.

 

Calendrier

L’assemblée automnale des membres aura lieu samedi 7 novembre 2020 à Berne. La prochaine Conférence des présidents est agendé au 24 février 2021.

Quels sont les objectifs de la Conférence des présidents?

Lors de la Conférence des présidents, les objets d’ordre général, en particulier ceux qui ont été mis à l’ordre du jour de cette conférence, sont préparés et discutés. Ces points peuvent être proposés au Comité par la Conférence des présidents afin qu’ils soient mis à l’ordre du jour de l’assemblée des membres. Aucune décision n’est prise et les objets discutés lors de la Conférence des présidents font uniquement l’objet d’un vote consultatif.

Pour de plus amples informations

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.