Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Cheval+
Dossier: Transport de chevaux et passage de douanes

Elections au sein de Swiss Olympic, premier «Classifier» suisse et passages aux frontières

14 novembre 2016 09:50

Divers thèmes ont occupé le comité de la Fédération Suisse des Sports Equestres FSSE lors de sa dernière séance. Le comité s’engage pour le sport équestre et ses membres ainsi que pour leurs intérêts. Voici les nouvelles informations les plus importantes.

Lors de sa séance du 28 octobre 2016, le comité de la Fédération Suisse des Sports Equestres FSSE a discuté entre autres des élections au sein de Swiss Olympic. Ces élections se dérouleront le 25 novembre 2016 à l’occasion du parlement du sport de Swiss Olympic.

Le Parlement du sport est l’organe le plus élevé de Swiss Olympic. Il se compose des délégués des 85 fédérations membres de Swiss Olympic, de membres suisses du CIO et de trois à cinq représentants des sportifs. En principe, il siège une fois par an.

Le Parlement du sport approuve entre autres les comptes annuels et le budget de Swiss Olympic, décide de l’admission et de l’exclusion des membres et élit le président et le vice-président, les membres du Conseil exécutif, du Conseil de fondation d’«Antidoping Suisse» et de la Chambre disciplinaire pour les cas de dopage.

Candidature de Céline Amaudruz

Dans le cadre des prochaines élections aux Conseil exécutif de Swiss Olympic, la FSSE a présenté la candidature de la conseillère nationale Céline Amaudruz. Le Comité est convaincu que la Genevoise sera à même d’apporter beaucoup à Swiss Olympic et par conséquent à toutes les fédérations sportives suisses grâce à sa connaissance du sport, à son engagement pour ce dernier sur le plan politique ainsi que par son réseau politique. Femme pratiquant aussi bien des disciplines olympiques que non-olympiques, proche aussi bien des milieux sportifs et politiques que de l’administration fédérale, Céline Amaudruz est, de l’avis de la FSSE, la candidate idéale pour le Conseil exécutif.

Para-Equestrian: premier «Classifier» pour la Suisse

Une autre décision du comité concerne la discipline Para-Equestrian. Par Para-Equestrian Dressage, on entend l’équitation de dressage avec le partenaire cheval. Pour le cavalier, seul le faisable compte; les aides auxiliaires remplacent ce qui manque. Les handicaps sont classifiés selon la force et la coordination disponibles, les différents grades, le grade I étant celui avec les handicaps les plus graves. Ce classement est effectué par le «Classifier» et se base uniquement sur les handicaps. Il n’a aucun lien avec les aptitudes équestres.

Sachant que la Suisse ne peut toujours pas faire appel à son propre «Classifier» pour les cavalières et cavaliers Para-Equestrian Dressage, le comité ainsi que le département Sport de compétition de la FSSE se réjouissent du fait que la physiothérapeute et cavalière de dressage Christina Silagi ait décidé d’entamer une telle formation auprès de la FEI (Fédération Equestre Internationale). Le comité soutient à l’unanimité sa motivation et sa demande auprès de la FEI. Cette femme de 28 ans aimerait ainsi réunir sa profession et sa passion pour le sport équestre.

Passages aux frontières

La problématique du passage de la frontière suisse par des chevaux étrangers participant à des épreuves internationales en Suisse préoccupe depuis longtemps tant les organisateurs de telles manifestations que la FSSE. Certaines facilités qui avaient pu être mises en place ces dernières années ont été annulées ces derniers mois.

La Fédération Suisse des Sports Equestres, qui est en contact régulier avec l’Administration fédérale des douanes à ce sujet, est à nouveau intervenue, au nom des organisateurs de compétitions internationales, pour que l’importation temporaire et la réexportation de chevaux participant à ces compétitions puisse être faite avec un minimum de charges administratives.

L’Administration fédérale des douanes s’est déclarée ouverte à la discussion mais a d’ores et déjà communiqué que les solutions exceptionnelles qui avaient été mises en place ne seraient plus possibles à l’avenir. Elle a d’autre part rendu la FSSE attentive au fait que la question doit être réglée, tant lors de l’importation que de la réexportation, avec les pays limitrophes: une solution unilatérale suisse ne saurait avoir de succès.

Toutefois, dans le cadre des travaux en cours concernant la restructuration des procédures de l’Administration fédérale des douanes, les responsables contactés ont laissé entendre que la question spécifique des importations temporaires de chevaux étrangers en vue de la participation à des épreuves sportives pourrait être réévaluée.

Domaine international

Les représentants de la FSSE ont participé à diverses rencontres et discussions en rapport avec le sport équestre international avec, entre autres, un sujet qui continue à occuper les responsables, à savoir la discussion sur les formats olympiques qui engendreront également des discussions lors de la prochaine assemblée générale de la FEI. Les représentants de la FSSE y défendront le point de vue du comité. D’autre part, la situation dans le sport d’endurance reste toujours d’actualité. Dans ce contexte, les discussions avec la FEI devraient être relancées et des améliorations devraient impérativement être recherchées.

Nicole Basieux

Photo: Evelyne Niklaus

Para-Equestrian-Dressage. Para-Equestrian-Dressage.

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.