Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Cheval+
Dossier: Expos et événements

L’Assemblée générale de la FEI a pris des décisions historiques

21 novembre 2019 08:15

La Fédération Equestre Internationale (FEI) s’est réunie du 16 au 19 novembre à Moscou. Les décisions les plus importantes que l’Assemblée générale a prises concernent les disciplines reining et endurance. De grande importance pour la Suisse étaient également les élections tenues dans les différents comités.

Generalversammlung der FEI in Moskau: (v.l.n.r.) der abtretende FEI-Vizepräsident Scheich Khalid bin Abdulla al Khalifa, FEI-Präsident Ingmar de Vos, FEI-Generalsekretärin Sabrina Ibáñez Assemblée générale de la FEI à Moscou: (dgàd) le vice-président sortant de la FEI Sheikh Khalid bin Abdulla al Khalifa, le président de la FEIIngmar de Vos et la secrétaire générale de la FEI Sabrina Ibáñez

Le reining reste une discipline FEI

Depuis quelques temps, des différents opposaient la FEI et l’association faîtière internationale des cavaliers western (NRHA), en particulier en ce qui concerne l’âge minimal des chevaux dans les différentes disciplines et épreuves ainsi les directives de médication et de dopage. C’est entre autres grâce au grand engagement du Suisse Sven Friesecke en tant que président du Comité de reining FEI que les deux parties ont finalement trouvé un compromis. Ainsi, la discipline reining reste provisoirement et sous certaines conditions affiliée à la FEI. Sven Friesecke, directeur de la discipline reining auprès de la FSSE, se réjouit de cette décision et accepte volontiers les défis que présente cette situation.

 

Des règles plus strictes pour l’endurance

Au printemps de cette année déjà, le Comité temporaire d’endurance FEI avait présenté des propositions pour rendre la discipline plus respectueuse des chevaux et éviter les abus. Lors de l’Assemblée générale, de nouveaux règlements ont finalement été soumis au vote et acceptés avec une grande majorité des voix.

Le nouveau règlement d’endurance de la FEI prévoit des contrôles vétérinaires plus strictes, des pauses plus longues pour les chevaux entre les chevauchées ainsi qu’un système de qualification optimisé afin d’assurer que les chevaux et les cavaliers soient réellement à la hauteur des exigences de l’épreuve en question.

 

L’attribution du statut O reste l’affaire des fédérations faîtières nationales

Déjà avant l’Assemblée générale, le souhait de la FEI d’attribuer elle-même le statut O aux compétitions internationales a suscité de nombreuses discussions. Les compétitions bénéficiant de ce statut sont les seules autorisées à organiser les prestigieuses épreuves Coupe des nations.

Finalement, la FEI a décidé de retirer sa demande. Ainsi, ce seront toujours les fédérations faîtières nationales qui décideront à l’avenir à quels concours de leurs pays attribuer le statut O.

 

Les lieux des Championnats du monde FEI 2022 ont été déterminés

Alors qu’il était de plus en plus difficile par le passé de trouver des lieux pour l’organisation de Jeux équestres mondiaux dans lesquels toutes les disciplines FEI pouvaient être réunies, deux lieux différents ont été déterminés pour les championnats Elite de 2022: Herning (DEN) pour les disciplines saut, dressage, para equestrian dressage et voltige ainsi que Pratoni del Vivaro (ITA) pour les disciplines concours complet et attelage.

Il n’a pas encore été décidé où seront organisés les championnats pour les disciplines reining et endurance.

 

Des positions clés occupées par des Suisses

L’Assemblée générale de la FEI a réélu Nayla Stössel, déjà responsable des relations internationales au sein du Comité de la FSSE et membre du Comité de la Fédération équestre européenne (EEF), en tant que membre du Comité de nominations. Par ailleurs, le Comité directeur lui a confié la présidence de ce comité pour les quatre prochaines années. Le Comité de nominations sert d’intermédiaire entre les différentes fédérations équestres nationales et est responsable pour la coordination et l’administration des propositions et des nominations en vue des élections pour les fonctions officielles des commissions et des comités de la FEI.

Sven Friesecke a également été réélu pour les quatre prochaines années en tant que président du Comité de reining de la FEI. Avec deux responsables engagés, la Suisse est ainsi représentée dans deux positions clés auprès de la FEI pour la prochaine législature.

La Suissesse Valerie Horyna a de plus été élue en tant que membre du tribunal de la FEI. La juriste a déjà pu acquérir de l’expérience en tant que conseillère juridique auprès de la fédération mondiale de football (FIFA) et occupe actuellement cette position au sein de la fédération mondiale de hockey sur glace (FIH).

Sandra Wiedmer
Directrice du secrétariat de la FSSE

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.