Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Cheval+

Il était une fois le brevet …

13 novembre 2017 16:44

Le brevet dans sa forme actuelle existe depuis 1990 et il a fait ses preuves durant des décennies. Or, avec l’évolution du temps, de la société et de ses valeurs, de nombreux spécialistes du cheval sont d’accord que quelque chose doit changer. Et pourquoi donc? Pourquoi a-t-on absolument besoin au juste d’une nouvelle «Formation de base Cheval en Suisse»? Qu’est-ce qui est nouveau?

Le souhait selon lequel il faudrait changer quelque chose a été exprimé par les représentants les plus divers de la filière équine. Il vient de diverses disciplines, de diverses associations régionales ainsi que d’autres associations membres de la Fédération Suisse des Sports Equestres FSSE qui ont, à l’unisson, présenté les diverses attentes ainsi que les défauts à la Commission de formation de base de la FSSE dirigée par Heidi Wolf. La Commission a pris note de déclarations telles que «le brevet est un trop gros obstacle pour bien des gens», «le niveau est encore trop bas pour une participation aux compétitions avec le brevet» ou également «il n’existe pas de possibilité de formation continue pour les personnes qui ne participent pas aux compétitions», et elle a élaboré une ébauche de projet. 

Depuis quelques mois, un groupe de travail relativement important composé de représentants de toutes les branches, des associations et des disciplines se penche avec attention et en profondeur sur les structures de formation en Suisse et il a élaboré une nouvelle structure de formation portant le nom de «Formation de base Cheval en Suisse». Pour la direction du projet, il était dès le début souhaitable que tous tirent à la même corde et qu’avec ce projet ils poursuivent les mêmes objectifs: 

  • la mise sur pied d’un lobby du cheval
  • une structure de formation applicable à l’échelon national (Formation de base Cheval en Suisse)
  • motiver les personnes non intéressées par la compétition 
  • promouvoir un comportement sûr et correct dans l’espace public 
  • une sensibilisation plus élevée envers le public 
  • l’aménagement du territoire/la protection des animaux

Le nouveau concept de formation est construit de la manière suivante: 

  1. Formation de base Cheval en Suisse: Cette formation constitue une formation de base pour le cavalier et le cheval et, avec un examen, elle peut permettre d’obtenir une attestation ou un diplôme. 
  2.  Brevet: Le brevet est proposé par les disciplines de la FSSE ou les associations comme par exemple pour le dressage, le saut, l’attelage, le Western, etc., et il sert de bilan personnel pour l’accès au sport de compétition du niveau le plus bas. 
  3.  Licence: La licence sert de test pour la compétition et elle est proposée par les disciplines de la FSSE sous forme par exemple de licence de saut, de dressage, d’attelage, de TREC, etc. 

Comme c’est le cas avec le brevet actuel, la formation de base Cheval en Suisse se subdivisent en deux domaines. Un des domaines comporte les rapports avec le cheval et les connaissances techniques. L’autre est axé sur l’équitation ou l’attelage. 

La formation de base Cheval en Suisse est divisée de la manière suivante: 

  • L’attestation = rapports avec le cheval avec le travail au sol et des connaissances théoriques.
  • Le diplôme = rapports avec les chevaux avec le travail au sol et des connaissances théoriques ainsi que l’équitation/l’attelage. 

L’attestation est destinée aux amis du cheval qui s’activent autour du cheval mais qui ne veulent pratiquer ni l’équitation, ni l’attelage, ni le sport de compétition. Le diplôme comporte la formation de base globale Cheval en Suisse, soit les rapports avec le cheval, le travail au sol, la théorie et l’équitation ou l’attelage.

Dans la partie pratique, les meneurs aprennent comment se comporter correctement sur les routes. Dans la partie pratique, les meneurs aprennent comment se comporter correctement sur les routes. (Photo: Sandra Mumprecht)

Qu’est-ce qui est différent par rapport au brevet actuel?

Heidi Wolf, présidente de la Commission de formation de base, répond à cette question:

«Désormais, chaque ami du cheval peut suivre la formation pour obtenir une attestation ou un diplôme. Les contenus ont un peu changé et le travail au sol est devenu un peu plus exigeant, alors que le saut d’obstacles n’est plus requis. Il suffit de passer au pastrois perches fixées ou des cavalettis.»

Un avantage supplémentaire est le fait que la formation, et en particulier la partie équitation, est ouverte à toutes les montes, respectivement avec toutes les selles. Les matières principales sont l’assiette dans toutes les allures, l’influence et l’utilisation des aides, monter en groupe, les figures de manège, et désormais monter dans l’espace public.

«Cette formation de base Cheval en Suisse avec diplôme ne permet cependant pas encore de participer à des compétitions», ajoute Heidi Wolf.

Il est important pour les membres du groupe de travail Formation de base Cheval en Suisse de proposer un matériel didactique aussi large que possible. «Celui-ci n’est pas destiné à être appris par coeur mais il doit plutôt être utilisé comme un ouvrage de référence», selon l’opinion unanime. Lors du remaniement du manuel didactique, il convient également d’accorder une grande importance à une bonne transposition graphique.

Un brevet retravaillé pour participer à des épreuves

Selon la nouvelle structure de formation, les brevets des différentes disciplines représentent une formation complémentaire dans la discipline concernée. Ils sont destinés à préparer de façon ciblée les cavalières, les cavaliers, les meneuses et les meneurs à la participation à des épreuves officielles. Au niveau du contenu, les brevets sont composés d’une partie théorique ainsi que d’un examen d’équitation/d’attelage pratique. L’examen de brevet réussi permet la participation à des compétitions de certaines catégories, ou alors il peut servir de bilan personnel.

Il est prévu d’élaborer et de proposer un brevet pour les disciplines et les orientations suivantes:

  • Dressage
  • Saut
  • Western
  • Chevaux d’allure
  • Attelage
  • Monter dans l’espace public
  • Horsemanship

Brevet: monter dans l’espace public

Un Brevet arrive tout nouveau: le brevet pour monter dans l’espace public. A quoi sert-il? Martin Habegger, membre du comité de la FSSE, explique:

Il s’agit en principe du comportement dans l’espace public,
de la monte en groupe, de la planification et de l’organisation de sorties à cheval, de l’équitation dans des terrains très découpées, ainsi que la gestion de situations effrayantes.

Ce brevet pourrait servir d’accès aux compétitions de loisir comme par exemple les gymkhanas, sachant que cela n’est pas encore décidé.

Aucun changement au niveau des licences

La structure de formation est complétée par les licences actuelles dont le contenu est déterminé par les disciplines et les associations spécialisées. Seule exception, la discipline Concours Complet: avec le brevet de saut, le cavalier pourra participer à des compétitions de la catégorie B1, sachant qu’aucun brevet Concours Complet n’est prévu.

Et maintenant que va-t-il se passer?

Le but est d’introduire la nouvelle formation de base Cheval en Suisse au 1er janvier 2019. A cet effet, les documents de la formation de base Cheval en Suisse ainsi que ceux des divers brevets doivent être élaborés jusqu’à la fin de 2017. A partir de 2018, les documents doivent être établis, traduits et contrôlés, configurés pour répondre aux exigences du système et appliqués. Dès 2018, les juges, les formations et les organisateurs devront également être formés.

Nicole Basieux

L’utilisation et l’entretien du matériel d’équitation est aussi important. L’utilisation et l’entretien du matériel d’équitation est aussi important. (Photo: Sandra Mumprecht)

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.