Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Dressage
Dressage

CdM Herning 2022 – L’équipe suisse de dressage obtient la 14e place dans la compétition par équipe

07 août 2022 20:50

Le deuxième jour de compétition des cavaliers de dressage était déjà consacré aux premières médailles. 19 nations se sont battues pour obtenir l'une des places convoitées sur le podium. L'équipe suisse, composée de Gilles Ngovan, de Delia Eggenberger, de Charlotte Lenherr et de Carla Aeberhard, a réalisé une solide performance d'équipe et s'est classée 14e dans le classement par équipe. Malheureusement, aucun cavalier suisse n'a réussi à se qualifier pour le Grand Prix Spécial.

Lors de ce deuxième jour de compétition, c’était au tour des deux dernières cavalières suisses Charlotte Lenherr et Carla Aeberhard, de tenter de réaliser la meilleure performance possible sur le carré du Grand Prix. Peu avant midi, Tiggy Lenherr a monté le hongre Oldenburg de 12 ans Sir Stanley W appartenant à Jüg Lenherr et Srboljub Kolicic dans un stade de dressage déjà bien rempli, avec une température plutôt fraîche. Le couple a monté une reprise harmonieuse et précise, mais qui aurait pu être plus active au niveau de l’impression générale. Les points forts étaient les appuyers au trot et les pirouettes au galop. Des erreurs dans le galop de travail ainsi qu’à la fin des appuyés en zig-zag et au début du changement de pied à un ont coûté très cher.  A la fin, la note de 66,553 % s’affichait sur l’écran. Tiggy Lehnherr, prévue comme cavalière de réserve à Herning, était un peu déçue après son programme : «Stanley était impressionné par le stade car il n’a pas de très bons nerfs. Je n’ai pas pu tout contrôler comme j’en avais l’habitude. Dans les appuyés au galop, il regardait beaucoup vers l’avant et nous avons perdu notre concentration. Ensuite, je n’ai pas eu assez de temps avant le début du changement de pied pour le reprendre en main». Je suis un peu triste que les deux figures qui coûtent très cher et qui comptent double et que nous faisons normalement très bien, aient été ratées. J’aurais vraiment voulu faire mieux pour la Suisse ».

Charlotte Lenherr avec Sir Stanley W (Photo: Stefan Lafrentz) Charlotte Lenherr avec Sir Stanley W (Photo: Stefan Lafrentz)

Le dernier couple suisse au départ, Carla Aeberhard et Delioh von Buchmatt CH appartenant à Jörg et Manuela Aeberhard, n’a dû lutter que dans le piaffer pour obtenir suffisamment d’élan et réussir des transitions propres. Sinon, le couple a livré une prestation extrêmement élégante et harmonieuse, sans la moindre faute, avec des changements de pied bien sautés et de belles pirouettes régulières. Toute la présentation a paru souveraine et sûre, et les juges lui ont attribué la note de 68,867 %. «Delioh a rarement été aussi à l’écoute dans une épreuve qu’aujourd’hui dans ce stade impressionnant. Il était totalement focalisé sur moi. Je pense que ce que j’ai préféré aujourd’hui, c’était le fait qu’il soit attentif et qu’il s’est laissé si bien monter. Bien sûr, nous aurions pu être encore un peu plus expressifs. J’aimerais bien remonter tout de suite», a déclaré Carla Aeberhard après son passage.

Carla Aeberhard avec Delioh von Buchmatt CH (Photo: Stefan Lafrentz) Carla Aeberhard avec Delioh von Buchmatt CH (Photo: Stefan Lafrentz)

La cheffe d’équipe Ruth Haas a également fait le bilan de cette deuxième journée : «Nous sommes satisfaits de la performance globale de l’équipe, tous étaient décontractés mais bien concentrés et ils se sont soutenus les uns les autres.  Cela étant, on constate bien entendu qu’il nous reste encore beaucoup à faire pour nous mesurer aux meilleurs».

Dans le classement par équipe, l’équipe suisse a obtenu un total de 207,019 points, ce qui la place au 14e rang de ces championnats du monde. Dans la compétition individuelle, les Suisses se sont classés aux places 49 (Gilles Ngovan), 53 (Delia Eggenberger), 54 (Carla Aberhard) et 73 (Charlotte Lenherr).

Le vainqueur et champion du monde par équipe a été l'équipe locale du Danemark, devant la Grande-Bretagne et l'Allemagne.

Cette deuxième journée de Grand Prix signifie la fin des championnats du monde 2022 pour la délégation suisse de dressage à Herning car la Suisse n’est pas parvenue à se classer parmi les 30 meilleurs du classement individuel, résultat requis pour se qualifier pour le Grand Prix Spécial.

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.