Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Fédération Suisse des Sports Équestres FSSE

Menu
Saut
Saut
Dossier: Formation

Professionnalisme, vision et passion: voilà comment la relève suisse de Saut est conduite jusqu’au haut niveau mondial

10 mars 2020 08:00

Ce n’est pas par hasard qu’à côté des deux - encore jeunes - leaders Steve Guerdat et Martin Fuchs, d’autres cavaliers et cavalières de la relève de Saut se font remarquer au haut niveau mondial. Au sein de la discipline Saut d’obstacles de la FSSE, les jeunes talents sont soutenus de manière soigneuse et réfléchie depuis des années. Mais la concurrence ne dort pas! Afin d’être en mesure de suivre le développement du segment de haut niveau du sport de la relève, une importante restructuration interne a été entreprise pour la saison 2020.

Elle met tout son coeur et toute son âme dans l’encadrement de la relève: Conny Notz. (Photo: Katja Stuppia) Elle met tout son coeur et toute son âme dans l’encadrement de la relève: Conny Notz. (Photo: Katja Stuppia)

Après une compétition intensive lors de laquelle les jeunes athlètes et leurs chevaux ont accompli des performances remarquables et ont épaté plus d’un spectateur avec leur sang-froid et leur audace, les tout nouveaux champions suisses 2019 de la catégorie Children se rassemblent pour la remise des prix. L’écharpe blanche sur l’épaule, la médaille autour du cou - il n’y a presque pas de moment plus émotionnel dans la vie d’un sportif de la relève! Et voilà la cheffe d’équipe de la catégorie Children, Conny Notz, qui prend chaleureusement ses protégés sur le podium dans les bras. La complicité est palpable et va bien au-delà des aspects administratifs. Avec la saison 2020, l’experte de la branche du Saut d’obstacle reprendra la responsabilité d’un éventail de tâches plus important au sein de la discipline Saut d’obstacles de la FSSE: dorénavant, elle s’occupera du domaine de la relève en entier, des Poneys aux Jeunes cavaliers en passant par les Juniors et les Children.

 

Passé les défauts de jeunesse du sport Children

L’engagement de Conny Notz pour la FSSE débuta il y a 13 ans, lors des deuxièmes Championnats d’Europe de la catégorie Children, organisés à Istanbul, auxquels participait également sa fille Larissa. Maman Conny oeuvrait en tant que cheffe d’équipe car il n’existait pas encore de cadre Children officiel au sein de la FSSE. «Les enfants n’avaient même pas de Talent Card de Swiss Olympic, ce n’était donc pas toujours facile d’obtenir des dispenses d’école pour les cavalières et les cavaliers de cette catégorie pour qu’ils puissent participer à des compétitions», se rappelle Conny Notz. Malgré tout, elle était convaincue de l’importance primordiale de cette catégorie de performance pour la promotion de jeunes cavaliers talentueux. Ainsi, elle accompagna les cavaliers et les cavalières de cette catégorie pendant des années en tant que cheffe d’équipe et contribua grandement à l’établissement d’un cadre Children à part entière au sein de la FSSE.

Sa fille Larissa, bientôt trop grande pour le cadre Children, continua son chemin dans le sport international avec les Juniors et les Jeunes cavaliers avec succès. Ainsi, Conny se familiarisa également avec les championnats internationaux des autres catégories de la relève - et apporta son aide où elle le pouvait. Elle entretint aussi toujours de bonnes et étroites relations avec les chefs d’équipe et les coaches de ces catégories de la relève.

Au second plan, ils applaudissent Sira Accola, la nouvelle championne suisse Junior: (de d. à g.) 
Christian Sottas, Stefan Kuhn, Michel Sorg. (Photo: Katja Stuppia) Au second plan, ils applaudissent Sira Accola, la nouvelle championne suisse Junior: (de d. à g.) 
Christian Sottas, Stefan Kuhn, Michel Sorg. (Photo: Katja Stuppia)

Quatre mousquetaires pour la relève

A la fin de la saison 2019, le chef du sport de la discipline Saut, Michel Sorg, a tiré le bilan avec le chef de la discipline, Stefan Kuhn, et la directrice du sport de la FSSE, Evelyne Niklaus. La question de l’avenir de la relève de Saut en Suisse a été abordée et des solutions pour soutenir au mieux ces jeunes athlètes afin de garder le contact avec l’élite mondial ont été discutées. Ainsi, il a été décidé de confier la nouvelle fonction de responsable de la relève à Conny Notz avec son incroyable talent d’organisation et son engagement inlassable. Les catégories de la relève Juniors et Jeunes cavaliers se trouvaient jusque-là entre les mains expertes de Christian Sottas - un bosseur et fin connaisseur de la scène de Saut d’obstacles disposant d’une vaste expérience dans ce sport. Dans le cadre de cette restructuration, un des objectifs était de lui donner plus de libertés afin qu’il puisse, entre autres, dénicher de nouveaux talents aux concours régionaux. En plus, l’expert de terrain Thomas Balsiger, père et entraîneur du jeune cavalier de saut d’Elite à succès Bryan Balsiger, et Jürg Notz, qui a déjà signé de beaux succès en tant qu’entraîneur aux côtés de Philippe Guerdat quand ce dernier était le chef d’équipe de la relève de Saut Suisse, ont pu être recrutés en tant que coaches pour la relève. «Dans le domaine de la relève, un sérieux travail de préparation à long terme est extrêmement important afin de créer des conditions idéales pour préparer les succès futurs. C’est notre responsabilité en tant que fédération. Avec une organisation intelligente et les bons experts dans les positions qui leurs correspondent, nous créons une base solide pour le développement efficace et ciblé de jeunes talents», résume Stefan Kuhn.

«Ces quatre spécialistes travaillent main dans la main. Ils se complètent de manière idéale et sont extrêmement efficaces. En outre, ils ne sont pas que des experts de leur domaine, mais disposent également d’excellentes qualités humaines», estime Michel Sorg.

 

Promouvoir une large relève

En tant que responsable de la relève pour la discipline Saut d’obstacles, Conny Notz s’occupera de plus de 60 cavaliers et cavalières dès la saison 2020. Etablir et mettre en pratique la planification de la saison de ceux-ci est presque un emploi à plein temps. Pour garantir le professionnalisme nécessaire pour ce faire, les sportifs de la relève peuvent en outre compter sur la Swiss Youth Jumping Academy (SYJA). «La SYJA est une très bonne chose et une véritable bénédiction pour la promotion de la relève», dit Michel Sorg, et à Conny d’ajouter: «Ce n’est que grâce au généreux soutien de la SYJA que nous pouvons encadrer notre relève de manière si complète et professionnelle.»

Reconnaissance du parcours des Children avec Jürg et Conny Notz. (Photo: Katja Stuppia) Reconnaissance du parcours des Children avec Jürg et Conny Notz. (Photo: Katja Stuppia)

Une planification de saison réfléchie

Aussi en ce qui concerne la planification de la saison, Conny Notz ne fait pas les choses à moitié et ne laisse rien au hasard: «Des cours de Dressage pour la relève ont été proposés à divers endroits en Suisse pendant un mois. Pour cela, nous avons pu compter sur la collaboration d’entraîneurs de Dressage renommés, notamment Eva Lachat, Lise Johner, Jürg Röthlisberger et Simone Gygax-Mühlebach, qui connaissent bien les exigences du Saut d’obstacles et qui ont donc pu en tenir compte lors des cours», se réjouit la responsable de la relève.

La suite du programme prévoit des cours de gymnastique - également organisés de manière décentralisée - avec Thomas Balsiger, Christian Sottas et Jürg Notz, ainsi que des cours de Saut, également sous la tutelle de ce trio. «Normalement, Christian Sottas et Thomas Balsiger s’occupent des Juniors et des Jeunes cavaliers et Jürg Notz des cadres Poneys et Children. Cette séparation ne devrait cependant pas être fixe mais perméable», explique Conny Notz. En fonction du nombre de participants, deux ou trois des coaches seront présents aux compétitions de sélection, aux CSIO et aux concours sponsorisés par la SYJA afin d’épauler les jeunes athlètes.

Un autre aspect important dans la préparation, c’est le mental. C’est pour cette raison que Conny Notz veut faire travailler les cavaliers de la relève avec deux préparateurs mentaux. «Gérald Robin et Roya Saberi sont deux préparateurs mentaux qui travaillent déjà avec des cavaliers des cadres actuels et qui suivent des athlètes d’autres disciplines sportives», se réjouit la responsable de la relève et enchaîne: «Dans ce contexte, nous voulons aussi informer les parents des cavaliers de la relève quel impact ils peuvent avoir sur l’état mental de leurs enfants.»

La préparation de la saison s’achèvera avec l’entraînement des cadres et la compétition de sélection à Müntschemier qui permettront aux cavaliers des cadres de débuter la saison avec entrain au CSIO Opglabbeek (BEL) à la fin mars. Stefan Kuhn souligne cette approche globale: «Former des jeunes cavaliers, ce n’est pas seulement les faire sauter des obstacles. Il est très important pour nous de soutenir les cadres de la relève dans un large éventail de domaines et de les accompagner sur leur chemin. Des mots-clés sont le coaching mental, la protection de la santé au moyen de sports de compensation, la gestion des médias traditionnels et des réseaux sociaux pour en citer que quelques-uns. Là aussi, le fédération a ses responsabilités.»

 

Epauler la relève

La planification minutieuse de la saison du côté de l’organisation de la discipline est particulièrement importante dans le domaine de la relève. C’est dorénavant la responsabilité de Conny Notz qui est consciente du défi que cela représente: «Les enfants sont soit à l’école, soit en formation. Ils dépendent de leurs parents qui sacrifient leurs vacances pour les amener aux compétitions. Mis à part quelques exceptions, il ne s’agit là pas de professionnels de l’équitation. Ils ne peuvent pas, à bref délai, simplement charger leurs chevaux pour se rendre à une compétition internationale. En ce qui concerne cet aspect, la gestion de la relève est presque plus exigeante que celle des cavaliers d’élite. Je pense que mon devoir est donc avant tout de tenir compte du mieux possible des besoins des jeunes talents et de leurs parents pour ce qui est de la planification.»

Conny Notz remplit une fonction très exigeante en tant que responsable de la relève. Pourtant, elle ne voit pas ses tâches principales dans le domaine administratif mais souhaite, en collaboration avec les entraîneurs, transmettre plus que de l’expérience dans le sport d’élite et de la volonté de performance aux enfants: «J’aimerais sensibiliser les enfants à une bonne équitation, au respect du cheval et de leur entourage, à une communication ouverte et à un fort esprit d’équipe.»

Le point fort de la saison de la relève seront les Championnats d’Europe des Children, Juniors et Jeunes cavaliers organisés cette année à Vilamoura au Portugal du 19 au 26 juillet. Le cadre Poney, quant à lui, souhaite également solliciter davantage le nouveau quatuor de conseillers. Il reste à voir si la nouvelle organisation de la relève suisse de Saut portera déjà des fruits au cours de cette saison.

Cornelia Heimgartner

Les coaches Thomas Balsiger 
(à gauche) et Christian Sottas dans leur élément. (Photo: màd) Les coaches Thomas Balsiger 
(à gauche) et Christian Sottas dans leur élément. (Photo: màd)

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.